Empathie sélective : comment la reconnaître chez les autres grâce à ces 8 comportements ?

Empathie sélective : comment la reconnaître chez les autres grâce à ces 8 comportements ?
Empathie sélective : comment la reconnaître chez les autres grâce à ces 8 comportements ?

Il n’est pas rare de croiser des personnes qui semblent faire preuve d’empathie envers certains individus, mais pas envers d’autres.

Ce phénomène, appelé « empathie sélective », témoigne d’une capacité à ressentir les émotions et les besoins d’autrui, mais de manière inégale et parfois discriminatoire.

Nous vous proposons de découvrir comment reconnaître ces 8 comportements typiques de l’empathie sélective et ainsi mieux comprendre les mécanismes qui se cachent derrière ce phénomène.

1. Faire preuve de compassion envers certains, mais pas envers d’autres

Le premier signe d’empathie sélective est la capacité de certaines personnes à exprimer de la compassion envers certains individus, mais pas envers d’autres. Cela peut se manifester par un soutien émotionnel offert à un proche, mais un manque d’intérêt pour les problèmes d’une autre personne, même si ces derniers sont tout aussi graves ou préoccupants.

  • Exemple : Un collègue est très à l’écoute des problèmes personnels de ses amis, mais dénigre systématiquement les difficultés rencontrées par d’autres membres de l’équipe.
  • Mot clé : compassion discriminatoire

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée

2. Choisir ses proches en fonction de critères superficiels

L’empathie sélective peut se traduire par le choix de ses amis et relations en fonction de critères superficiels, comme l’apparence physique, la richesse ou le statut social. Les personnes concernées ont souvent tendance à privilégier les relations qui leur apportent un bénéfice matériel ou qui renforcent leur image, au détriment d’une véritable connexion émotionnelle.

  • Exemple : Une personne ne s’intéresse qu’aux individus qui ont réussi professionnellement et néglige les autres, même si ces derniers sont tout aussi dignes d’intérêt.
  • Mot clé : relations superficielles

3. Privilégier ses propres intérêts

Une personne faisant preuve d’empathie sélective est souvent animée par un désir de préserver ses propres intérêts, quitte à négliger ceux des autres. Ce comportement peut se manifester par une tendance à prendre des décisions égoïstes, sans tenir compte de l’impact qu’elles peuvent avoir sur autrui.

  • Exemple : Un manager choisit de promouvoir un employé moins compétent, mais plus docile, afin de préserver sa position et son pouvoir.
  • Mot clé : intérêts personnels

4. Manquer de sensibilité face à certaines souffrances

L’empathie sélective se manifeste aussi par un manque de sensibilité face à certaines souffrances, qu’elles soient physiques ou émotionnelles. Les personnes concernées peuvent ainsi ignorer ou minimiser les difficultés rencontrées par certaines personnes, tout en se montrant très empathiques envers d’autres.

  • Exemple : Un individu fait preuve de beaucoup de compassion envers les animaux maltraités, mais se montre insensible face aux souffrances des personnes sans-abri.
  • Mot clé : sensibilité inégale

5. Exprimer de la colère ou du mépris envers certaines personnes

Un autre comportement typique de l’empathie sélective est l’expression de colère ou de mépris envers certaines personnes, en particulier celles qui ne répondent pas aux attentes ou aux critères établis par l’individu concerné. Ces réactions négatives peuvent découler d’un manque d’empathie et d’une tendance à juger autrui de manière superficielle ou discriminatoire.

  • Exemple : Une femme exprime régulièrement son mépris envers les personnes obèses, sans chercher à comprendre les raisons de leur situation ou les difficultés qu’elles peuvent éprouver.
  • Mot clé : colère méprisante

6. Se montrer insensible aux injustices

Une personne ayant une empathie sélective peut se montrer insensible aux injustices dont certaines personnes sont victimes. Ce comportement peut découler d’une indifférence ou d’un manque de compréhension des enjeux sociaux et politiques, ou d’une focalisation excessive sur ses propres intérêts et préoccupations.

  • Exemple : Un homme se désintéresse des problèmes liés à la discrimination raciale, car il ne se sent pas concerné par cette problématique.
  • Mot clé : insensibilité aux injustices

7. Faire preuve de partialité dans ses jugements

L’empathie sélective se traduit par une tendance à faire preuve de partialité dans ses jugements, en privilégiant certaines personnes en fonction de critères subjectifs ou discriminatoires. Les individus concernés peuvent ainsi accorder plus de crédit ou d’importance à certaines opinions ou actions, simplement parce qu’elles émanent de personnes qu’ils apprécient ou admirent.

  • Exemple : Un professeur accorde systématiquement plus de poids aux opinions de ses élèves préférés, sans tenir compte de la pertinence des arguments avancés par les autres.
  • Mot clé : partialité

8. Manquer de remise en question

Enfin, l’empathie sélective peut être associée à un manque de remise en question de ses propres comportements et attitudes. Les personnes concernées sont souvent convaincues de la justesse de leurs actions et de leurs choix, sans chercher à comprendre les conséquences de leurs décisions sur autrui ou à remettre en question leurs préjugés.

  • Exemple : Une mère refuse d’accepter les critiques concernant son mode d’éducation, même si celui-ci peut avoir un impact négatif sur le bien-être de ses enfants.
  • Mot clé : manque de remise en question

L’empathie sélective est un phénomène complexe qui peut se manifester de différentes manières, souvent subtiles et difficiles à détecter. Toutefois, en restant attentif à ces 8 comportements, il est possible de mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent ce phénomène et d’identifier les personnes qui en font preuve.

Vous devez garder à l’esprit que l’empathie sélective n’est pas forcément le signe d’une mauvaise intention ou d’une personnalité toxique. Dans certains cas, elle peut découler d’un manque d’éducation émotionnelle, de préjugés inconscients ou d’un besoin de se protéger émotionnellement. Le dialogue et la communication peuvent être de précieux outils pour aider les personnes concernées à prendre conscience de leurs comportements et à développer une empathie plus authentique et équilibrée envers autrui.

Enfin, il est essentiel d’adopter une attitude bienveillante et non-jugeante envers les individus ayant une empathie sélective. Plutôt que de les condamner ou de les exclure, il est préférable de chercher à comprendre les raisons de leur comportement et de les encourager à travailler sur eux-mêmes pour améliorer leurs relations avec les autres. Après tout, l’empathie est un apprentissage qui se cultive et se développe tout au long de la vie, et personne n’est à l’abri de comportements empathiques sélectifs à certains moments de son existence.

4.6/5 - (5 votes)

Avatar

Rédigé par Paul

Les 7 phrases révélatrices de l'insécurité des hommes face à une femme intimidante

Les 7 phrases révélatrices de l’insécurité des hommes face à une femme intimidante

horoscope mardi

Horoscope du mardi 21 mai 2024: Une journée remplie d’énergies positives pour tous les signes!