Tasneem Asultan, la photographe qui lève le voile des clichés

Le mariage est un moment où se mêlent histoire, famille et tradition. Une photographe américano-saoudienne montre – notamment via Instagram – un autre visage du Golfe. Un visage assez inédit dans les médias généralistes.

Le mariage reste un moment important pour un certain nombre de familles du Golfe et du Proche-Orient. Derrière l’image d’oppression de la femme, de burqa et de soumission, la photographe américano-saoudienne Tasneem Asultan publie régulièrement ses œuvres sur le réseau social favori des afficionados d’images : Instagram.

De l’insolite au positif … Vive le mariage !

L’occasion de découvrir les dessous de différentes confessions et cultures. Tasneem Asultan n’hésite pas à expliquer ce que révèle chaque image, que ce soit une tradition, comment les mariés se sont rencontrés ou une anecdote insolite. Bref, un bon combo de couleurs, d’amour et de rires…

Tous les ingrédients sont là pour voyager un peu et découvrir l’évolution des sociétés, notamment à travers cette institution qu’est encore le mariage pour beaucoup. La jeune femme ne se limite pas au Moyen-Orient puisqu’elle nous fait découvrir aussi les traditions du Maroc ou encore du Rajasthan.

Un vrai travail de terrain

Enfin, derrière ces belles images, Tasneem Asultan cherche à documenter une vraie étude sociologique sur le long terme. D’ailleurs, elle travaille encore sur l’un de ses projets Saudi Tales of Love, que l’on peut traduire par « Contes d’amour saoudiens ». Son but : mettre en lumière la complexité du mariage et ses conséquences, à travers les témoignages de femmes saoudiennes.

Pourquoi se marie-t-on ? La sociologie répond

Sommaire

Dans la culture, vive les mariés… ou pas !