Les fun facts (ou pas) du vote

 
Savez-vous qu’on peut voter en étant en prison ? La date où les militaires en France ont eu le droit de vote ? Dans quel pays voter est une obligation ? Petit état des lieux français sur ce mode de scrutin.

Les dates du vote en France

En France, le droit de vote est un acquis de la Révolution française. À ses débuts, ce droit est restreint aux hommes considérés comme des « citoyens actifs ». Cette règle évolue au fur et à mesure des régimes que connaîtra la France. Quant au droit de vote des femmes, il faudra attendre 1944… Un an plus tard, ce sont les militaires qui obtiennent ce privilège !

1791 : suffrage censitaire et indirect

En savoir plus

1799 : suffrage universel masculin mais limité

En savoir plus

1815 : suffrage censitaire

En savoir plus

1848 : suffrage universel masculin et vote secret

En savoir plus

1944 : droit de vote des femmes et suffrage universel

En savoir plus

1945 : droit de vote des militaires

En savoir plus

1946 -1956 : égalité de suffrage en outre-mer

En savoir plus

1974 : droit de vote à 18 ans

En savoir plus

1992 : naissance de la citoyenneté de l’Union européenne

En savoir plus
 

Le saviez-vous ?

  • – Lors de la présidentielle de 2012, la Bretagne s’est classée première région de France en termes de participation aux deux tours. Plus de 81 % des 2,4 millions de Bretons inscrits sont allés voter !
  • – En 2016, le nombre d’électeurs inscrits a augmenté de 0,5 % dans la région Grand Est et de près de 8 % à Paris.
  • – Au 15 février 2017, on compte 45 678 000 Français inscrits sur les listes électorales. Au 1er mars 2016, ils étaient 44 854 000.
  • – Pour valider l’élection présidentielle, il n’y a pas besoin d’une participation minimum…
  • – L’élection présidentielle peut être reportée si une des personnes candidate décède ou se « trouve empêchée », et ce dans trois cas :
    • + Dans les 7 jours précédant la date limite du dépôt des candidatures
    • + Après publication officielle de la liste des candidats
    • + Entre les deux tours
    • Dans tous les cas, c’est au Conseil constitutionnel de décider du report de l’élection.

  • – Au 15 février 2017, l’Insee estime que l’électorat français est composé de 52,4 % de femmes et de 47, 6 % d’hommes. Dans toutes les régions, la part des femmes est supérieure, sauf à Mayotte où l’on compte autant de femmes que d’hommes.
  • – Un tiers des électeurs est âgé de 60 ans ou plus, un autre tiers a entre 40 et 59 ans. Quant au dernier, il a moins de 40 ans.
  • – Les jeunes (entre 18 et 25 ans) représentent un peu plus d’un électeur sur 10 (11,7 %).
  • 75,6 % des électeurs sont inscrits dans une unité urbaine et 24,4 % dans une commune rurale.
  • – Au sein des unités urbaines, les banlieues regroupent en moyenne 36,4 % des électeurs.

Source: Insee

L’obligation de voter, une réalité dans plusieurs pays du monde

Si les Pays-Bas ont supprimé le vote obligatoire en 1970, le débat était en France, il y a seulement deux ans. En 2015, François Hollande a reçu un rapport de Claude Bartolone où figurait cette proposition. Rien de concret jusqu’à présent… Par contre, plusieurs pays du monde ont déjà adopté cette mesure, dont une bonne partie des pays d’Amérique du Sud. Par contre, si certains pays mettent des amendes, ce n’est pas le cas de tous. La Grèce, par exemple, n’applique pas de sanction.

Error: map with the specified ID doesn't exist!
 
Et vous, seriez-vous favorable à l'instauration du vote obligatoire en France ?
 

Et elles, comment peuvent-elles voter ?

Les personnes en prison

En prison, il est possible de voter à partir du moment où l’on n’a pas été privé de ses droits civiques. Deux possibilités : le vote par procuration ou la permission de sortie (cette deuxième option n’est pas possible pour les personnes placées en détention provisoire). Les deux sont cependant très peu utilisées. C’est la raison pour laquelle l’association Robin des Lois milite pour la mise en place d’urnes dans les prisons.

prison-et-vote
Selon 20 Minutes, lors des dernières élections municipales, 519 détenus ont voté par procuration, 54 ont obtenu une permission de sortie, sur les 50.000 détenus majeurs et de nationalité française.

Les personnes handicapées

D’après la loi, les lieux de vote doivent permettre aux personnes atteintes d’un handicap d’y accéder. Pour autant, il y a déjà eu des réclamations. Par exemple, sur le secret du vote pour les personnes souffrant d’un handicap visuel. Des fiches pratiques ont été diffusées depuis. Il est également possible que certaines mairies proposent des aides pour le transport jusqu’aux urnes. Pour aller plus loin, voir le rapport de 2015 du Défenseur des droits.

En revanche, le débat est encore en cours pour les personnes handicapées placées sous tutelle. Cependant, elles ont pu voter pour la première fois du premier tour de l’élection présidentielle de 2012.
D’après Allodocteurs, « toute personne qui se trouve empêchée pour quelque raison de maladie ou de handicap de voter peut demander sur simple appel téléphonique au commissariat à ce qu’un délégué de la préfecture vienne recueillir sa procuration dans les maisons de retraite, dans les hôpitaux, les centres de rééducation et bien sûr chez les particuliers ».
 

Kery James : « Ces dernières années, le combat s’est intensifié »

Menu

Carton blanc !