Comment transmettre une éducation non sexiste à ses enfants ?

Crédit : Ryan Scott unsplash
  •  
  •  
  •  
  •  

Dès la naissance des enfants, les parents sont confrontés à des injonctions et des stéréotypes qui impacteront l’éducation qu’ils donneront à leur fille ou à leur fils. En prendre conscience, c’est déjà un premier pas vers la déconstruction du sexisme. Amandine Hancewicz, co-autrice avec Manuela Spinelli de Eduquer sans préjugés, publié aux éditions JC Lattès, nous invite à sortir des clichés au service de l’égalité.

Quels sont les obstacles à une éducation égalitaire en France ?

Les obstacles vont s’exprimer parfois au sein de la famille élargie, ou du couple. Les mères sont fortement jugées et plus facilement critiquées que les pères en matière d’éducation. Il est donc important que les pères soient les premiers ambassadeurs de l’égalité, en assumant par exemple les tâches ménagères et la gestion du quotidien autant que leurs compagnes. Une éducation non sexiste se transmet d’abord par l’exemple. Pour les parents, cela sous-entend d’avoir pris conscience des injonctions et des stéréotypes qui perdurent et guident inconsciemment nos comportements face aux enfants. Un des freins aussi à l’égalité des sexes commence dès l’école.

“Il ne suffit pas de laisser un garçon jouer à la poupée ou une fille courir et sauter”

Pourquoi dès l’école ?

Il ne suffit pas de laisser un garçon jouer à la poupée ou une fille courir et sauter. Il s’agit pour les professionnels de l’enfance de prendre conscience de leurs propres conditionnements et de déconstruire des schémas de pensée. Nous croyons être neutres, mais nous sommes influencés par des préjugés profondément ancrés. Il a été prouvé que les petits garçons à l’école avaient 60 % de temps de parole que les petites filles à l’école. Ces dernières intègrent très tôt qu’il est normal de se laisser couper la parole. Il est important de former les enseignants aux enjeux du sexisme pour faire évoluer les réflexes.

À quoi ressemble une éducation non sexiste ?

C’est une éducation donnée par des personnes qui ont travaillé sur elles-mêmes, une éducation libérée des stéréotypes et qui laisse la possibilité à chaque enfant d’exprimer et d’expérimenter différentes possibilités sans lien avec leur assignation de sexe. C’est une éducation qui permet aux garçons de pleurer et aux filles de se mettre en colère. Le sexisme comme toutes les discriminations est systémique, parce qu’il est inhérent à notre société. Le dessin d’un T-shirt, la forme d’un doudou, le choix d’un sport, la longueur des cheveux , toutes ces choses isolées paraissent anodines, mais sont l’expression d’un système. Il s’agit de déconstruire des automatismes pour gagner en liberté et en égalité.

Pour aller plus loin : www.parentsetfeministes.com


  •  
  •  
  •  
  •  
Written By
Autres articles de Sandra Coutoux
A Molenbeek, un festival judéo-arabe délivre un message de paix
1   Dans la banlieue de Bruxelles, Molenbeek est connu pour de bien mauvaises...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.