Une web-série étudiante qui dénonce les discriminations

Le projet étudiant Regards mené par Daphnée Malka et Dario Félix

Elle s’appelle Daphné Malka, a 25 ans, et est étudiante à l’école W, spécialisée dans les contenus numériques. Tout comme Dario Félix, 26 ans, originaire de Toscane en Italie. Tous deux ont décidé de coréaliser des capsules sur le thème de l’insulte pour dénoncer les discriminations subies aux quotidiens par de trop nombreuses personnes et mettre en lumière les identités plurielles de chacun. Cela s’appelle Regard(s) et ils nous en parlent.

Comment vous est venue l’idée de réaliser cette web-série ?

En décembre 2018, nous avons participé à un hackathon organisé par Artemis et le Groupe SOS concernant les identités plurielles. Le but de ce concours était de créer un contenu vidéo pour les réseaux sociaux afin de sensibiliser les jeunes à ce sujet.
Nous avons décidé de proposer une web-série plutôt qu’un format unique, car cela nous semblait plus approprié pour parler d’un sujet aussi vaste et dans lequel chacun pouvait se retrouver.
On s’est demandé comment interpeller le spectateur. En discutant de nos parcours personnels et en échangeant autour de nous, on s’est rendu compte que tout le monde avait déjà été insulté au moins une fois dans sa vie. Nous avons donc voulu utiliser l’insulte comme vecteur d’émotion pour créer de l’empathie avec nos personnages et rendre notre message plus impactant.

Justement, pouvez-vous nous expliquer le message que vous souhaitez véhiculer à travers les différents épisodes de Regard(s) ?

L’idée de notre web-série est de montrer qu’on ne se résume pas à une image perçue par l’autre, mais qu’on est une pluralité d’identités. Les personnages de nos épisodes se font insulter par des personnes externes qui les jugent sur une image qu’ils dégagent. Quand on croise une personne dans la rue, on ne connaît ni son histoire, ni son parcours. Nous avons voulu valoriser le vécu des personnages pour montrer que l’image que l’on se fait des personnes peut être très éloignée de ce qu’elles sont réellement. À travers chaque épisode, on découvre la pluralité d’identités qui font ces hommes et ces femmes.
En allant à la rencontre de nombreuses associations, lors de l’écriture de notre scénario, nous avons constaté que, si de nombreux jeunes étaient régulièrement victimes d’insultes, ils pouvaient aussi se retrouver à insulter sans s’en apercevoir. C’est ce rapport bourreau/victime chez une même personne que nous avons voulu mettre en lumière. Le fait de se faire insulter ne nous met pas à l’abri d’insulter à notre tour.
Notre ambition est aussi d’inciter les spectateurs à aller à la rencontre des personnes, à creuser plus loin que les apparences pour apprendre à connaître leurs parcours.

Quels sont les retours du public ?

Nous avons surtout eu des retours de la part de notre entourage, des associations et des écoles que nous avions rencontrées pendant la préparation. Ils ont surtout salué le message qu’on a voulu faire passer. Aussi, à chaque visionnage, nos vidéos suscitaient le débat. Cela nous a confortés et rassurés, car, à partir du moment où les personnes échangent sur le sujet, notre objectif est atteint.

Avez-vous d’autres projets pour la suite ou des envies ?

Pour le moment, on a pour objectif de réussir notre dernière année d’études ! Nous avons eu la chance de rencontrer des professionnels de l’audiovisuel et de se confronter aux problématiques de la réalisation. Ce qui nous a particulièrement plu a été de transmettre un message à travers nos vidéos. Nous avons envie de continuer à travailler dans ce domaine, que ce soit pour réaliser des documentaires ou une nouvelle web-série mais pas sans avoir une histoire ou un message à véhiculer.

Voici le premier épisode de cette web-série, dédié à Samuel, étudiant aux fins de mois difficiles et passionné de cuisine.


Plus d´articles de Geoffrey Chapelle

Regard(s) Épisode 2 – Bogdan et sa guitare

    Après vous avoir présenté le premier épisode de Regard(s), consacré à Samuel,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.