Carmen Maria Vega et le chant du bouc


Carmen Maria Vega a été adoptée alors qu’elle n’avait que quelques mois. Elle est née au Guatemala d’une mère activiste, elle le sait. Enfin, elle croit le savoir. Ses parents adoptifs lyonnais l’appellent Anais. Pour finalement découvrir qu’elle ne s’appelle pas non plus Carmen Maria et comment la vérité sur son adoption est difficile à croire.

Son road trip en quête d’identité est raconté dans son livre “Le chant du bouc” qui sort chez Flammarion.

Carmen Maria Vega se raconte au micro de Fabrice Lamy.

Abonnez-vous aux podcasts de l’APERO : DEEZER / APPLE PODCAST / SPOTIFY


écrit par
Plus d´articles de Fabrice Lamy

ASM, toutes les couleurs du hip-hop

    Avec trois albums salués par la critique et plus de 600 concerts...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.