Wilko & Ndy, les nouveaux phénomènes de la scène rap marseillaise


Provoquant un bien-être immédiat, la dopamine, c’est la récompense des comportements à l’origine de la motivation…

Nouveaux phénomènes de la scène rap-électro marseillaise, Wilko & Ndy sont aux antipodes des images bling bling clichées du rap game. Après deux années à enchaîner les succès, de la sélection PACA des Inouïs en 2018 aux premières parties sulfureuses de Vald, Lorenzo, Lomepal, L’or du Commun, Wilko & Ndy ont dévoilé leur premier album, Dopamine, sorti le 18 octobre dernier.

Dans ce premier album, justement intitulé Wilko & Ndy, ils narrent leur quotidien – tantôt en caméra embarquée, tantôt avec recul -, en quête d’un plaisir intense et immédiat. Une vie sans lendemain, tant l’angoisse du futur peut être pesante, mais aussi frappée par la motivation et l’élan créatif de leur époque.

Ces neuf titres de leurs premiers album brossent un tableau des contradictions qui habitent les deux rappeurs. Entre rap, pop et électro, la mélancolie en fond n’entache en rien la pulsation de ces titres, taillés pour le dance-floor, avec des arrangements de Lionnel Buzac, et une chaleur propre aux synthés analogiques.

Les deux frères marseillais débarquent dans les bacs et en interview dans l’APERO de Fabrice Lamy

Abonnez-vous aux podcasts de l’APERO : DEEZER / APPLE PODCAST / SPOTIFY


écrit par
Plus d´articles de Fabrice Lamy

ASM, toutes les couleurs du hip-hop

    Avec trois albums salués par la critique et plus de 600 concerts...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.