Mastectomie : le parcours d’une femme

reconstruction mammaire après cancer du sein

Comment prendre soin de sa féminité lorsque le cancer du sein vient bouleverser votre vie ? Comment traverser l’épreuve de la mastectomie en couple ? Quelles sont les étapes d’une reconstruction mammaire ? Autant de questions que Valérie Marcilly aborde avec beaucoup d’authenticité dans son blog “La beauté invisible du sein“.

Quand avez-vous appris que vous étiez atteinte d’un cancer du sein ?

Mon compagnon Laurent m’a demandé en mariage en avril 2018 et un mois plus tard, j’ai appris que j’étais malade. Les médecins m’ont tout de suite parlé de l’ablation du sein malade. Cela a été un choc. Trois mois plus tard, j’ai demandé à ce qu’on fasse la même chose pour l’autre car il était en danger. On m’a parlé de reconstruction mammaire immédiate mais sans me montrer de photos, sans m’expliquer toutes les étapes et les conséquences à fois la psychologiques et physiques de cette intervention. Dans mon cas, l’opération a consisté à la mise en place de prothèses. Je me suis réveillée, avec une masse pleine d’œdème à la place de la poitrine. Il faut près de six mois pour que les seins retrouvent un aspect à peu près normal. Le terme de reconstruction immédiate est trompeur, car on passe par de nombreuses étapes.

Quelles ont été les réactions de votre entourage à l’annonce de votre maladie ?

Dans l’esprit de beaucoup de personnes, le cancer du sein est facile à soigner. J’ai eu l’impression que les gens me parlaient d’une angine alors qu’il tue encore de trop nombreuses femmes. C’est surtout un vrai traumatisme corporel pour une femme. Mon compagnon a eu très peur, il ne savait pas toujours comment faire face, mais il a été présent et m’a soutenu à chaque étape. C’est sans doute à cela que je dois en partie ma guérison. Il a toujours posé un regard aimant sur mon corps blessé.

Vous parlez aussi de l’importance du rôle des hommes dans cette épreuve qui peut bouleverser le couple…

Certains hommes s’effondrent et rejettent leurs femmes, car c’est trop lourd à assumer. Le corps change et cela fait peur. Mais la majorité des hommes a aussi envie de faire face sans vraiment savoir comment faire pour aider au mieux leur compagne. La mastectomie m’a fait perdre tous mes repères. Le regard de mon compagnon m’a permis de retrouver une stabilité, une confiance. On a besoin en tant que femme d’être rassurée sur notre féminité. La sexualité après une intervention aussi lourde peut être difficile.

Dans mon cas, c’est le désir de mon compagnon qui a suscité à nouveau du plaisir. Je pense que les hommes ont aussi besoin d’avoir un espace de parole pour mettre des mots sur ce qu’ils traversent durant cette épreuve qui touche leur compagne. C’est pour cela que je souhaite créer une association pour parler du rôle des hommes dans le combat quotidien contre le cancer du sein. Ils ont besoin d’être entendus et accompagnés. C’est important pour les couples. Le cancer du sein n’est pas qu’une affaire de femmes.

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes qui traversent cette épreuve ?

J’ai dit adieu à mes deux seins, mais pas à ma féminité. La vie ne s’arrête pas. Elle change. Il faut envisager la mastectomie comme une transition, accepter qu’elle se vit par étape. Nous restons des femmes faites de désirs et il est important de ne pas fermer la porte à ces désirs. Il important aussi de ne pas se fermer à l’autre. Et surtout, il faut être fière. Il y a encore trop de femmes qui vivent la maladie comme une honte ou qui on honte de leur corps. Il n’y a pas à avoir honte. Nous sommes des femmes et nous sommes courageuses. C’est cette assurance qui nous amène à la guérison.

Crédit photo : Géraldine Aresteanu

A lire aussi : Christine, militante pour la liberté de faire l’amour.


écrit par
Plus d´articles de Sandra Coutoux

Comment répondre aux injonctions sexistes du quotidien ?

104   Dans la rue, dans le métro, au travail, pas toujours simple de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.