Des Étoiles & des Femmes, l’insertion avec des grands chefs


Former des femmes éloignées de l’emploi aux métiers de la restauration, aux côtés de grands chefs : tel est le principe du projet Des Étoiles & des Femmes, qui vient d’être désigné parmi les lauréats de La France s’engage.

L’association Départ a été créée en 1987 et a pour objet de faciliter l’insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté. Parmi ses projets, Des Étoiles & des Femmes permet depuis 2015 à des femmes éloignées de l’emploi de bénéficier d’une formation au CAP cuisine sur un an, en alternance entre un lycée hôtelier et un stage dans une des grandes tables de leur ville. L’idée originale est d’Alain Ducasse, parrain du projet. Pourquoi les plus grands chefs ? Parce que cela permet de gagner en crédibilité, de viser l’excellence et plus de débouchés.

De manière à mener à bien ce projet professionnel, les femmes bénéficient d’un accompagnement, par exemple pour les aider à garder leurs enfants, passer leur permis ou encore se former aux techniques digitales. Résultat, depuis la création du projet : 155 femmes formées ou en cours de formation, 96 % de réussite au CAP et 70 % de retour à l’emploi. Trois anciennes stagiaires ont même créé leur propre entreprise.

« Un changement de regards dans les deux sens »

« Sachant qu’il n’y a aujourd’hui que 25 % des femmes employées dans les cuisines, cela impacte les changements de regards dans les deux sens. Les chefs nous disent que ces stagiaires apportent quelque chose de différent à l’équipe », souligne Clémentine Sassolas, directrice de l’association Regard. Débuté à Marseille, le programme se déroule actuellement dans sept villes de France, et sera déployé dans trois villes de plus l’an prochain, à raison de 12 femmes par promotion. « Le critère principal de sélection est la motivation », affirme Clémentine Sassolas.

Désigné récemment parmi les 12 lauréats de La France s’engage 2019, le projet va bénéficier d’aides financières et d’un accompagnement, ce qui devrait permettre d’essaimer encore plus.


Plus d´articles de Heloise Leussier

Avec l’appli App-elles, les victimes de violences peuvent lancer l’alerte

    Depuis quelques années, l’association Resonantes lutte contre les violences faites aux femmes....
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.