Comment intéresser les jeunes aux élections européennes ?

Comment inciter les jeunes à voter pour les éléctions europénnes

DOSSIER – Une minorité des 18-24 ans seulement déclarent vouloir voter le 26 mai au scrutin européen. Comment les inciter à se rendre aux urnes ?

Les élections européennes approchent à grand pas. A deux semaines du scrutin, les candidats, répartis au sein de 34 listes (un record !) tremblent, le nez plongé dans les sondages. Selon une étude de l’Ifop, publié le jeudi 9 mai, jour de la fête de l’Europe, seulement 23 % des jeunes interrogés comptent aller voter le 26 mai. En 2014, lors de la précédente échéance européenne, seuls 24 % de ces jeunes votants se sont déplacés aux urnes. Que faire pour inverser la courbe et convaincre les citoyens, notamment les plus jeunes, à participer au scrutin ?

Des QCM pour se situer politiquement

Que proposent les différentes listes ? Pour qui voter ?

Des médias proposent des QCM en ligne pour vous aider à vous situer parmi les listes politiques. On peut citer 20 Minutes, associé au Centre d’étude de la vie politique française (Cevipof) de Sciences Po, Marianne ou le média Voxe, auteur d’un bot pour aider les citoyens à faire leur choix.

Vote&Vous, membre français du réseau Vote Match Europe, vous propose également de tester vos opinions et de les comparer avec les programmes des formations politiques. Et ce en plusieurs langues. Pour les citoyens français, ça se passe par là. Aurez-vous un match avec l’une des formations politiques ?

Pour comprendre le fonctionnement de l’Europe, des interventions dans les écoles…

Il y a les jeux, les tests pour se situer politiquement et découvrir les positions des candidats. Encore faut-il comprendre pourquoi on vote et pour quoi exactement. Découvrir en quoi c’est important.

Des structures s’engagent pour sensibiliser les citoyens notamment les plus jeunes. A l’école, par exemple, lors de rencontres, de débats. L’association des Jeunes européens intervient dans les établissements scolaires et extrascolaires pour inciter les jeunes à s’intéresser à la vie démocratique européenne. Un event Facebook a été lancé pour que les primo-votants (et les autres) n’oublient pas de se rendre aux urnes le 26 mai (plusieurs milliers de personnes sont « intéressées »).

… et des vidéos pour comprendre

Quant à l’Office franco-allemand pour la jeunesse et l’association Européens sans frontières, ils agissent sur les réseaux sociaux, là où les jeunes « traînent ». Sur Instagram, ils publient de courtes vidéos pour inviter chacune et chacun à voter le jour J. En expliquant, au final, que chaque voix compte.

“Cette fois, je vote”…

Oui, les élections européennes sont importantes. Tout ce qui se joue au Parlement européen a un fort impact sur la vie de tous les jours. Alors tout est bon pour inciter les citoyens à participer au vote. Les institutions européennes s’y mettent aussi ! Que fait l’Europe pour moi ? Le Parlement européen y répond ici.

Vous avez un doute sur le rôle du Parlement ? A quoi sert un eurodéputé ? Vous saurez tout en cliquant sur la plateforme Cette fois je vote, qui vous encourage à balancer à tout votre réseau (social) que vous allez voter le 26 mai.

…en écoutant de la musique !

Enfin, si vous avez un compte sur Spotify, sachez que la plateforme de musique a mis en ligne une playlist de musique européenne à l’occasion du scrutin. On y trouve un morceau par pays. La France est représentée par la chanteuse Aya Nakamura. Et quand on se connecte, on découvre un rapide message qui nous rappelle la date de l’élection et propose un lien à cliquer pour tout savoir sur le scrutin. Les inscrits payants comme gratuits pourront l’écouter.

BONUS

On l’a appris le 20/05/19 : les citoyens pourront bénéficier de trajets gratuits (avec un casque) en trottinette le 26 mai, jour de vote, avec Lime, spécialiste en mobilité connectée. Une opération de sensibilisation prévue dans plusieurs pays, et pas seulement en France. « La nécessité de se rendre aux urnes n’a jamais été aussi importante. Le taux de participation n’a eu de cesse de baisser depuis les premières élections européennes de 1979, passant de 67 % à seulement 43 % en 2014. En tant qu’acteur de la vie urbaine des Européens, nous estimons avoir un rôle à jouer pour inverser la tendance », explique Arthur-Louis Jacquier, directeur général de Lime France.


Plus d´articles de Philippe Lesaffre

Les Vives Voix du succès

11   Depuis 2002, Catherine Boni met en place des ateliers de chant lyrique...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.