Hypersexualisation des jeunes femmes : comment y faire face ?

Hypersexualisation : comment y faire face ?
Lolita

Un phénomène préoccupant grandit depuis les années 60, dans les sociétés occidentales : l’hypersexualisation des jeunes filles. Des solutions existent pour y faire face.

Un battement de cils et petites filles deviennent adultes sexy

Partout, à la télévision, dans les magazines, sur les affiches publicitaires et les réseaux sociaux, on met l’accent sur l’apparence physique. Exposées en permanence à cette surmédiatisation de l’image, de nombreuses jeunes filles finissent à penser que leur seul potentiel réside dans leur apparence.

Derrière cette recherche du « plaire à tout prix » se cache souvent, chez elles, un besoin d’attention et d’affection. Les enfants, en besoin constant d’attention de la part des parents, pensent ou espèrent se faire remarquer par leur comportement « de lolitas »…

Il est temps. Car nombreuses sont celles qui adoptent parfois des comportements dangereux, provoquant des troubles du comportement alimentaire, ou qui ont recours à la chirurgie esthétique pour ressembler aux stars de la pop (qu’elles adorent !) exhibant leurs atouts physiques avant tout autre chose.

Une société sexiste, car sexualisée ?

Ce matraquage médiatique, qui a tendance à transformer la jeune femme en un objet de séduction déshumanisé, représente un danger pour notre société : « L’hypersexualisation contribue aux agressions sexuelles et à la violence faite aux femmes », écrivent Lucie Poirier et Joane Garo dans leur livre L’hypersexualisation, guide pratique d’informations et d’actions (2009).

 Un constat partagé par le Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine, auteure d’une étude sur la question en 2012 : « Malgré l’importance des acquis en matière d’égalité femmes-hommes, l’hypersexualisation les remet en cause. Elle conditionne beaucoup l’image véhiculée dans les médias sur les filles et les femmes et accentue les inégalités dans les rapports entre les femmes et les hommes. »

Ces inégalités ne font qu’accentuer les propos sexistes selon lesquels les femmes ne serviraient qu’à séduire. Et contribue à une régression des mentalités, ainsi qu’à des comportements laissant à désirer, notamment du côté des publicitaires, qui profitent de l’image des femmes véhiculée par certains.

Quelles sont les réactions des parents ?

Certains parents, qui font face au phénomène depuis leur plus jeune âge, créent des pétitions pour défendre et protéger l’image de leurs enfants. D’autres réclament une sensibilisation des enfants au phénomène à l’école. D’autres, encore, souhaitent tout simplement interdire l’exposition des petites filles trop sexuées dans les médias.

Selon Frédéric Monneyron, universitaire spécialiste des questions de mode et de sexualité, « l’interdiction de la promotion des images d’enfants sexualisées peut être efficace. Quand on connaît l’influence des médias et de la publicité sur nos cerveaux, c’est une bonne chose d’éviter de relayer des images portant atteinte à la représentation des petites filles ».

Les mesures prises en France 

Après 2012, certaines mesures ont été mises en place comme l’interdiction des concours de “mini-miss” de moins de 16 ans, le contrôle parental sur les appareils numériques, la création d’un signalement par les parents d’abus observés dans le secteur marchand ou médiatique, ou, encore, la rédaction d’une charte dans laquelle les acteurs économiques s’engagent à lutter contre l’hypersexualisation.

Ne laissons pas nos filles croire dès le plus jeune âge qu’elles ne valent que par leur apparence. Ne laissons pas l’intérêt commercial l’emporter sur l’intérêt social“, disait en 2012 Chantal Jouanno, auteure d’un rapport sur l’hypersexualisation.

Gaia Mirabella


Plus d´articles de Contributeur Respect Mag

Laïcité, maillots et féminisme : le choix de la fraternité

82   Faux maillots de bain, euphorie autour des questions de laïcité, les citoyens...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.