Festival Nio Far : “Nous sommes le fruit d’une histoire qui a assumé le fait colonial”

Crédits : Association La Tribu

Tout le long du mois de juin 2018, l’association la Tribu organise la troisième édition du festival Nio Far à Paris. L’événement questionne, à travers l’histoire coloniale, la question du vivre-ensemble. Nous publions leur manifeste.

Le Festival Nio Far est un espace d’échange autour de la question de la citoyenneté, de la civilité et du «vivre ensemble». Cette réflexion aujourd’hui ne peut s’effectuer en feignant d’être amnésique et en oubliant que conscients ou non, nous sommes tous le fruit d’une histoire qui a assumé le fait colonial. Nous sommes nombreux, citoyens, artistes, intellectuels, à penser cette problématique et nous voulons présenter un florilège interdisciplinaire de nos constats, de nos questionnements, de nos expériences et de nos réponses.

Le Festival Nio Far est un festival nomade et solidaire. Il se déroule à Paris tout ce mois de juin. Le festival Nio Far pose des questions sur la décolonisation des savoirs et des imaginaires postcoloniaux. Ces questions sont abordées à travers l’art et la culture par le biais de documentaires, de débats, de rencontres, d’expositions et de performances, dans les domaines de la danse, du chant, du théâtre.

La programmation a plusieurs objectifs:

– La visibilité des invisibles : L’histoire coloniale officielle a effacé, occulté, oublié des pans entiers d’histoire qu’il faut réhabiliter si on veut construire ensemble un autre monde. Cette amnésie et ce déni se perpétuent encore aujourd’hui.

– Réhabilitation de la vérité historique selon l’expression de Cheikh Anta Diop en se débarrassant de la pollution idéologique qui affecte la connaissance, le savoir.

– Analyse critique de notre société contemporaine marquée par l’histoire coloniale.

L’abolition de «l’esclavage» et la fin des «colonies», n’ont mis fin ni au travail servile, ni aux préjugés. Tel un caméléon la déshumanisation prend de nouvelles formes.


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

Un rapport du Sénat donne un carton rouge à la politique française de “déradicalisation”

 5  Un rapport de deux sénatrices pointent les dysfonctionnements en France, dans sa...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.