Pierre Bourdieu et sa Domination masculine revus par le collectif Manifeste rien

Crédits : Wikimedia commons

Le collectif marseillais déconstruit le principe de domination masculine à travers un ouvrage éponyme écrit par Pierre Bourdieu. Une pièce à découvrir demain soir dans un centre d’animation du 19ème arrondissement parisien. 

Dans son ouvrage De la domination masculine, le sociologue Pierre Bourdieu (1930-2002) écrivait ceci : « Je pense que la domination masculine est une forme très particulière de domination, qui doit sa force au fait qu’elle est invisible et qu’elle passe inaperçue, même, et peut être surtout, à ceux qui la subissent, et c’est la raison pour laquelle il m’a paru nécessaire de faire le détour par une société à la fois très éloignée, puisque c’est un objet traditionnel d’ethnologie, comme la société kabyle, et en même temps très proche, parce que cette société est inscrite dans la tradition méditerranéenne dont participe évidemment la société française et plus largement la société euro-américaine. »

Des oeuvres toujours engagées

C’est ce livre qui sera commenté, interprété par l’excellente comédienne Virginie Aimone demain, au centre d’animation du 19ème arrondissement (Place des Fêtes). Dans ce seul en scène, la comédienne qu’on avait déjà pu voir dans le fantasmagorique La Marseillaise etcaetera interprète (une pièce au sujet de l’histoire de l’immigration notamment au travers du prisme de la télévision) cette fois-ci les textes du sociologue. Auxquels s’ajoutent des poésies populaires kabyles, mythes orientaux et autres textes de Tassadit Yassine, une chercheuse en sciences sociales sensible au travail bourdieusien, construisant artistiquement l’essence sociologique de la Domination masculine.

L’art de Jérémy Beschon, que nous avons pu rencontrer à Marseille dans le cadre d’un entretien, explore régulièrement des sujets de société suscitant un débat permanent. C’est le cas, ici, de la domination masculine, mais aussi de l’immigration, et notamment en Provence (voir Le massacre des italiens). Après ce passage à Paris, la troupe de Manifeste rien dirigée par Jeremy Beschon se produira les 25, 26 et 28 mai à Marseille, au Théâtre de l’Oeuvre (1er arrondissement).

La pièce est gratuite sur réservations pour les publics en difficultés financières. Écrire à l’adresse suivante : manifesterien@gmail.com


Autre article écrit par Mounir Belhidaoui

“Nous et les autres” : l’exposition qui veut détruire le racisme

3520  “Nous et les autres”, une exposition tenant séance au Musée de l’Homme...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.