L’association française d’avocats LGBT : un rempart contre l’homophobie

Crédits : AFALGBT / Facebook

REPORTAGE – La toute première association française d’avocats LGBT a récemment été créée à Paris et Marseille. Elle oeuvre à lutter contre un discours résolument conservateur sur la question, en apportant une expertise juridique à celles et ceux qui en auraient besoin.

Le métro Oberkampf est à quelques encablures de la Place de la République, lieu mythique de la contestation sociale à la française. C’est là que, en juin dernier, la très médiatique marche des fiertés s’était arrêtée, avec ses quelques 500 000 manifestants, le tout dans une ambiance festive que n’occultait pas une dimension politique. Des événements comme ceux-ci sont toujours les bienvenus pour rappeler à quel point la lutte pour les droits de la communauté LGBT est constante. Son actualité est, on le voit quotidiennement, faite de hauts et de bas. Ainsi passe-t-on de l’ouverture, en 2021 à Londres, du Queer Britain, un grand musée consacré à l’histoire des LGBT, aux désastreuses « conférences » de l’évêché (et pas éméché) de Bayonne au sujet de « l’accompagnement des personnes à tendance homosexuelle ».

Une belle marche des fiertés, qui porte bien son nom. Crédits : Prises de rue

C’est pour prendre le pouls de cette actualité intemporelle que les avocats du barreau de Paris Émilie Duret, Clélia Richard et Florent Berdeaux, accompagnés de Catherine Clavin à Marseille, ont décidés de créer l’Association Française des Avocats LGBT. « On se connaît depuis 5-6 ans par notre activité au sein d’une autre association, celle des parents et futurs parents gays et lesbiens », nous confie Clélia Richard qui ajoute que Catherine Clavin était aussi une militante de cette structure. La rencontre avec Émilie et Florent s’est faite alors que Clélia gérait les affaires juridiques de l’APGL. Le constat de départ, posé comme dans tout bon article qui se respecte, est simple : la France manque cruellement d’associations regroupant des avocats se saisissant de la question.

Contre-discours face aux réactionnaires

Mais il fallait aussi contrecarrer un discours, lutter contre une tendance : celle qui consiste par exemple à nier l’existence du mariage pour tous, découlant d’une loi votée en 2013 (coucou Christiane Taubira). Émilie Duret et Clélia Richard nous confient que l’AFALGBT s’est créée en réaction aux activités d’une association « d’avocats très impliqués », Les Juristes pour l’Enfance, résolument contre cette disposition ouvrant la voie à la GPA (Gestation pour autrui) et PMA (Procréation médicalement assistée). Les Juristes pour l’Enfance interviennent dès qu’ils le peuvent dans des procédures d’adoption d’enfants pour s’indigner qu’il n’était pas dans l’intérêt de l’enfant d’être adopté par des personnes de même sexe. « Autre raison qui nous a décidé : tous les barreaux du monde avaient leur association, alors qu’à Paris il n’y avait rien », argumente Clélia Richard. La chose est désormais réglée : depuis la fin du mois de janvier, date de création de l’association, nos quatre mousquetaires d’une certaine justice sociale œuvrent à réfuter un discours juridique conservateur sur la question de l’homosexualité en France.

L’accueil fait suite à la création de la petite organisation, qui organise ses réunions au sein du cabinet d’Émilie Duret, fut très chaleureux, surtout « de la part de la presse spécialisée », sourit la principale intéressée. Clélia Richard, elle, nous dit que cet accueil « motive, que ça ouvre des perspectives à la hauteur des enjeux ». L’organisme, à moyen et long terme, veut être « force de propositions de ce qui devrait être une réforme de la filiation », avec l’idée que si « on se contente d’ouvrir la procréation médicalement assistée à toutes les femmes sans toucher au volet de la filiation, le débat sera incomplet ».

Tous ces points seront à l’ordre du jour (attention spoiler) lors de la première réunion de présentation. Au menu : rencontre avec les adhérents, compte rendu des premières démarches et mise en place d’une action… le 6 avril à 17h30 à Paris ! Save the date !

Petite vidéo de nos confrères de Streetpress :


Autre article écrit par Mounir Belhidaoui Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.