Grand froid : un réseau existe pour réchauffer et aider les sans-abri

Crédits : Pixabay

Dans cet hiver très rugueux et son grand froid qui l’accompagne, le réseau Entourage se veut être une solution pour apporter aux sans-abri de quoi se réchauffer. Mais aussi être un soutien moral pour une réinsertion à terme. Reportage. 

L’immeuble est niché dans une arrière-cour d’immeuble, dans ce quartier très animé de Strasbourg Saint-Denis, à Paris. Il faut dire que l’auteur de ces lignes s’est dépêché de géographiquement situer le réseau Entourage, une petite structure (8 salariés) de connexion entre riverains et sans-abri. Il y avait rendez-vous avec sa responsable de communauté, Claire Duizabo, pour un reportage de circonstance. Le thermomètre affichait 0 degré, sachant qu’en ressenti il faisait à peu près « – 8000 » comme le disait Numérobis, alias Jamel Debbouze, dans « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ».

Cette fin d’hiver est marquée par une vague de froid dont les premières victimes sont, bien évidemment, les personnes à la rue. Rappelons, ici, l’effort des associations qui ont considérablement augmenté leur nombre de maraudes sociales et alimentaires à l’attention des plus démunis, à Paris comme ailleurs. Parallèlement à ces volontés organisées, question est posée : comment faire, quand le temps nous échappe mais que nous souhaitons, nous aussi, donner un coup de pouce à tous les élans de générosité ? Comment faire pour être solidaires ?

S’entourer et se coordonner pour aider

Entourage a été pensé, semble-t-il, pour répondre à ces questions. Créée par Jean-Marc Potdevin, cofondateur du comparateur de prix Kelkoo, cette application créée en 2015 a été élaborée pour connecter entre elles des âmes désireuses d’apporter un peu de baume au cœur aux sans-abri. En leur apportant couvertures, vêtements ou encore nourriture, en agissant et en créant du lien social entre voisins et SDF. Une fois l’application ouverte, on peut, à l’aide d’une localisation, trouver des missions proches de notre domicile ou de notre lieu de travail pour y participer.

Un réseau plein de chaleur / Crédits : Milan Ewing 

« Entourage est une plateforme qui fluidifie la solidarité, avec des utilisateurs qui se chiffrent à près de 34 000, à Paris, Lyon et Lille », témoigne Claire Duizabo, qui est tombée sur ce réseau après une recherche rapide sur Twitter, et a décidé de s’engager dans ce « super projet » qui lui « apporte beaucoup humainement ». Les fondations Bettencourt-Schueller et La France s’engage (présidée par un ancien Président de la République, excusez du peu) s’y sont très vite intéressées et ont décidé de s’engager aux côtés de cette petite start-up qui veut être un accélérateur de belles volontés.

Capture d’écran de l’application. Crédits : DR

C’est le réseau Entourage qui aura été à l’origine du guide Simple comme bonjour, sorte de manuel de bonnes pratiques à adopter dans le cadre de maraudes. Le constat, c’est que « des deux côtés, on a peur », pour Claire qui, si on interprète un peu le sens de son discours, voudrait à terme créer une grande force de solidarité nationale. Et on aimerait tant qu’elle y arrive. Au rythme où cette belle initiative va, on peut se permettre d’être plutôt confiants. Les autres associations voient d’un bon œil cet investissement humain sur le terrain numérique, qui pourrait bien atteindre les 500 000 adhérents dans les années à venir.

Pour finir, nous citerons l’écrivain Henry de Montherlant qui disait, dans le Maître de Santiago (Gallimard, 1947) : « La générosité, c’est souvent le sacrifice de soi ». Visionnaire.


Autre article de Mounir Belhidaoui

Yves Pagès : “Le graffiti, c’est la résistance”

46   Dans “Tiens, ils ont repeint” (éditions La Découverte), l’écrivain Yves Pagès a...
Lire la suite

1 Comment

  • Moi tant que on respecte les sans abris… c super .. j’ai encore dans la tete les crisis du pauvre sdf que l’association SPA a essaye de separer de son chien..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.