A la rencontre de Sasha, modèle et transsexuelle libanaise


Peut-on être libre de vivre sa vie au Liban ? Plus que dans d’autres pays de la région d’après les principaux intéressés. Sasha, du haut de ses 20 ans, revendique d’être modèle et transsexuelle dans le but de faire évoluer les mentalités, dans une société encore assez conservatrice et patriarcale

J’ai rencontré Sasha l’année dernière, lors d’un reportage sur la transsexualité au Liban. Le sujet est encore très tabou. Au cours de mon séjour là-bas, les Libanais avec qui j’abordais le sujet s’en étonnait. “Mais il y a des transsexuels ici ?”, s’exclamaient-ils pour la plupart.  A cette époque, Sasha me racontait son parcours. “Dans son enfance déjà, Sasha était souvent prise pour une fille. Pour ses parents, la situation allait forcément évoluer avec le temps. Pourtant, à 13 ans, Sasha a commencé à avoir des seins”, peut-on lire dans l’article du Middle East Eye, écrit à cette occasion.

Modèle et transsexuelle

A l’époque, elle était la première transsexuelle à défiler à la télévision libanaise. Elle avait également été interviewé sur la chaîne libanaise et chrétienne OTV. Depuis, elle est apparue sur des médias nationaux et internationaux. Pour Sasha, il est important de continuer à affirmer sa personnalité et partager son histoire pour donner plus de visibilité à la communauté trans, que ce soit au Liban et ailleurs.


Plus d´articles de Roxanne D'Arco

« J’ai compris pourquoi ma grand-mère faisait des stocks de nourriture… »

452   Comment s’approprier une histoire de famille souvent douloureuse ? Telle la construction d’un...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.