L’éloquence excelle en Seine-Saint-Denis… La preuve en images !

Affiches annonçant la finale du concours Eloquentia 2017
A l'entrée de l'amphi de l'université Paris 8, le ton est donné ! Crédit photo : Roxanne D'Arco

Décidément, le concours d’éloquence de la Seine-Saint-Denis ne cesse de grandir. La preuve que l’art et la maîtrise des mots ne sont pas réservés aux “beaux” quartiers. Retour en images sur la finale d’Eloquentia 2017 !

Ils étaient quatre se défendre dans un amphithéâtre bondé. Leurs armes : les mots. Le jury : des professionnels de la plaidoirie, accompagnés de Samia Orosemane, Grand Corps Malade et Youssoupha. Décidément, ce 3 avril, l’université Paris 8, à Saint-Denis, était un peu “the place to be”. Tel un pré-match, les étudiants ont su mettre l’ambiance ! La preuve en images !

Que serait une finale sans sa mascotte ? Le show est assuré à Eloquentia ! Crédit photo : Roxanne D'Arco
Que serait une finale sans sa mascotte ? Crédit photo : Roxanne D’Arco
Le lauréat d'Eloquentia 2015 en pleine interview lors de la finale. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Le lauréat d’Eloquentia 2015, Eddy Moniot, en pleine interview. Crédit photo : Roxanne D’Arco
Parmi eux, se trouvait notamment Stéphane de Freitas. Cet ex-étudiant en droit est l'un des initiateurs du concours d'éloquence, et le réalisateur du documentaire, devenu film, A voix haute. Une belle immersion au cœur de cette aventure humaine, à voir très prochainement dans les salles obscures. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Parmi eux, se trouvait notamment Stéphane de Freitas. Cet ex-étudiant en droit est l’un des initiateurs du concours d’éloquence, et le réalisateur du documentaire, devenu film, A voix haute. Une belle immersion au cœur de cette aventure humaine, à voir très prochainement dans les salles obscures. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Face à l’éloquence

A Eloquencia, le jury était captivé et très concentré face à ces jeunes talents. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Un jury captivé et très concentré face à ces jeunes talents. Crédit photo : Roxanne D’Arco
Samia Orosemane, lors de la finale d'Eloquencia 2017, face aux jeunes. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Samia Orosemane face aux jeunes. Crédit photo : Roxanne D’Arco
Une partie du jury à leur arrivée, prêts à écouter les quatre candidats. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Une partie du jury à leur arrivée. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Les candidats de la petite finale

Reda Moussi se lance dans l'affirmative, pour la petite finale du concours Eloquentia, à Saint-Denis, le 3 avril 2017.
Reda Moussi se lance dans l’affirmative, pour la petite finale du concours Eloquentia, sur le thème “Ce qui est petit est-il toujours mignon?”. Il en sortira vainqueur. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Finale Eloquentia 2017 avec Jeremy Diaz, pour la petite finale. Le 3 avril, à l'université Paris 8, Saint-Denis. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Finale Eloquentia 2017 avec Jeremy Diaz, pour la petite finale. Le 3 avril, à l’université Paris 8, Saint-Denis. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Les candidats de la grande finale d’Eloquentia 2017

Linda Mameri à la finale d'Eloquentia 2017, le 3 avril, à Saint-Denis. Elle argumente sur le thème "Peut-on s'abonner au bonheur ?". Crédit photo : Roxanne D'Arco
Linda Mameri à la finale d’Eloquentia 2017, le 3 avril, à Saint-Denis. Elle argumente sur le thème “Peut-on s’abonner au bonheur ?”. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Extrait de l'argumentaire de Grégoire Gouby, pour la négative à la question "Peut-on s'abonner au bonheur ?". Il est le grand vainqueur de cette édition 2017. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Extrait de l’argumentaire de Grégoire Gouby, pour la négative à la question “Peut-on s’abonner au bonheur ?”. Il est le grand vainqueur de cette édition 2017. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Séquence émotion pour le lauréat du concours d'éloquence 2017.
Une fois sa performance terminée, séquence émotion pour le jeune homme qui n’a pu retenir ses larmes. Il ne le sait pas encore, mais il est le lauréat de cette année. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Autre article écrit par Roxanne D'Arco

Maria Quinto : « Voir l’immigration de manière plus humaine »

1917  Maria Quinto est responsable d’un programme de couloirs humanitaires pour des réfugiés...
Lire la suite

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.