Après la mort de Liu Shaoyo, des questions en suspens

Mort de Liu Shaoyo police

La mort, dimanche 26 mars, d’un Français d’origine chinoise suite à l’intervention de la police a mené à deux enquêtes judiciaires. Des enquêtes sur fond de rassemblements tendus. 

Liu Shaoyo, un quinquagénaire d’origine chinoise, a été abattu dimanche 26 mars par un policier de la Brigade anti criminalité (BAC). En cause, un « différend familial » aurait provoqué l’intervention des forces de l’ordre. Les massages cardiaques opérés par les policiers n’ont pas pu ranimer ce père de cinq enfants.

Alors qu’une enquête a été diligentée par l’inspection générale de la police nationale (IGPN) pour déterminer les circonstances du drame, une source judiciaire reprise par le journal Le Parisien mentionne que le policier a réagi en « légitime défense ».

Un rassemblement et des interpellations

Ce dernier aurait en effet été contraint de faire usage de son arme alors que Liu Shaoyo aurait agressé l’un des fonctionnaires de police à l’aide de ciseaux. En outre, le 2 district de police judiciaire (DPJ) est quant à lui chargé d’enquêter sur une « tentative d’homicide volontaire sur une fonctionnaire de police.

Un rassemblement en hommage à Liu Shaoyo a, à cet effet, été organisé lundi 27 mars devant le commissariat du 19ème arrondissement de Paris. Une manifestation dans le calme, avant que la situation ne dégénère, ayant notamment donné lieu à 35 interpellations.


Plus d´articles de Mounir Belhidaoui

« Le nazisme, c’était le Daech des années 40 »

1   Rainer Höss est le petit-fils de Rudolf Höss, bourreau du nazisme, commandant...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.