Affaire Denis Baupin : une tribune pour appeler les agresseurs à “changer de défense”

Denis Baupin
Crédits : Flickr

L’ancien député écologiste Denis Baupin, accusé d’agression sexuelle, a fait l’objet d’une tribune suite à sa plainte pour “dénonciation calomnieuse”. 

Denis Baupin, député ex Europe Ecologie Les Verts, a été accusé d’agression sexuelle et de harcèlement en mai 2016. Huit femmes avaient témoigné, dans les colonnes de Mediapart et les ondes de France Inter notamment. Parmi elles, Sandrine Rousseau, porte-parole d’EELV, Elen Debost, adjointe au Maire de la ville du Mans, ou encore Annie Lahmer, conseillère régionale d’Ile-de-France. Denis Baupin, à la demande de Claude Bartolone, a depuis démissionné de son poste de vice-président de l’Assemblée nationale.

L’égalité femmes/hommes en ligne de mire

Même si le parquet n’a pas innocenté le député, l’enquête a tout de même été classée sans suite. Denis Baupin a réagi en annonçant avoir déposé plainte pour « dénonciation calomnieuse » envers celles qui avaient porté ces accusations. Une plainte qui n’a pas été du goût des 303 personnalités signataires d’une tribune publiée le 26 mars dans le journal « Libération ».

Cette tribune, figurant initialement dans le blog « Mises en examen », a eu un retentissement national. « Nous savons que nombreux sont les hommes mis en cause pour des faits de violences sexuelles ou de harcèlement qui choisissent une défense en attaque contre leurs victimes plutôt qu’une posture plus humble de reconnaissance et de respect de celles-ci. Pourtant c’est la reconnaissance des actes commis qui fera avancer durablement la cause de l’égalité entre les femmes et les hommes », peut-on lire dans ce texte signé, entre autres, par Clémentine Autain, Lambert Wilson ou encore Alice Coffin.

La tribune complète est à lire ici.


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

En Allemagne, une proposition de loi pour expulser des migrants maghrébins rejetée

22  Les demandeurs d’asile maghrébins ont été, en Allemagne, la cible d’une proposition...
Lire la suite

3 commentaires

  • Et si Denis Baupin avait raison? Et s’il n’était coupable que d’une drague lourde et pénible? Et si ses accusatrices n’avaient pas volontairement chargé le baudet pour régler un compte politique?
    Que je sache, l’accusation de Mme Attard n’était, elle, pas touchée par la prescription et pourtant le parquet a classé sans suite. Qui le souligne? Que je sache encore, le parquet n’a pas dit que les agissements reprochés à Mr Baupin, touchés par la prescription, étaient punissables pénalement: il a dit qu’ils étaient “susceptibles” de l’être, c-à-d s’ils étaient prouvés, ce qui n’est pas le cas.
    Et si tout cela n’était qu’un sale petit coup monté par des politiciennes et des journalistes en mal de vengeance politique et de notoriété? Et si c’était le cas, imagine-t-on l’énormité des dégâts causés à Mr Baupin, sa femme et ses enfants? Vu le retentissement international des accusations, celles-ci les poursuivront jusqu’à la tombe! Encore une fois: et si Denis Baupin avait raison?

  • Ha, ha, ha! Bravo, la liberté d’expression, même courtoise et argumentée, sur Respectmag!

    Il faut rester dans l’opinion mainstream, voyons! Vous êtes risibles!

  • Bonjour,
    Désolé pour mon second message mais je croyais que le premier avait été refusé.
    J’ai oublié quelque chose. Au début mars, dans une interview à JDD, Mr Baupin et son avocat, qui ont eu accès aux PV d’audition, ont déclaré que les affirmations des accusatrices qui s’étaient exprimées anonymement se sont, dans leur quasi-totalité, dégonflées lors des auditions. Mr Baupin a également affirmé qu’il avait été informé, peu avant le déclenchement de l’affaire, qu’une cabale était en train de se monter contre lui. Vrai ou faux? Je n’en sais rien mais les 303 signataires de la tribune non plus!
    Cela commence à faire beaucoup d’éléments troublants. Pas assez pour disculper entièrement Mr Baupin, certes, mais assez pour faire preuve de prudence dans les accusations.
    En tout cas, en déposant plainte, Mr Baupin espère éclairer les tenants et aboutissants de l’affaire. Je m’en réjouis. Si Mr Baupin ment, l’affaire se retournera contre lui et c’est tant mieux. S’il ne ment pas, on retiendra qu’en politique -et en féminisme- tout est décidément permis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.