En Espagne, un bus transphobe déclenche la polémique

Transphobie bus Hazte Oir

Une association ultra-catholique espagnole suscite de vifs débats en Espagne. En cause, un message transphobe qu’elle fait défiler sur un bus. 

L’information nous vient de la correspondante à Madrid du Monde, Sandrine Morel. L’association ultra-catholique Hazte Oir (« Fais-toi entendre ») a loué un bus sur lequel elle avait inscrit les phrases suivantes : « Les garçons ont un pénis, les filles ont une vulve. Qu’on ne te trompe pas. Si tu es né homme, tu es homme. Si tu es une femme, tu continueras de l’être. ». L’inscription, qui visait notamment les transexuels, avait alors provoqué un tollé en Espagne, pays dans lequel ce bus voulait programmer une tournée pour y diffuser son message.

Un juge freine le bus

Mais c’était sans compter sur la volonté d’un juge d’interdire une telle manifestation, arguant que la citation s’adressait « aux personnes avec une orientation sexuelle différente, la niant et blessant leur dignité ». Une interdiction qu’a voulu contourner Ignacio Arsuaga, le président de Haizte Oir, en louant cette fois une caravane en y inscrivant les questions suivantes : « Les garçons ont-ils un pénis ? Les filles ont-elles une vulve ? »

Très influente en Espagne, Hazte Oir était notamment au premier rang de manifestations contre le mariage gay ou encore l’interruption volontaire de grossesse (IVG).


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

Non, la Cour de Justice de l’Union européenne n’interdit pas le voile en entreprise…

 7  Le 17 mars dernier, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE)...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.