Meurtre d’Amine Bentounsi : le policier mis en cause condamné

Amine Bentounsi

Sur fond de violences policières, dans une actualité rythmée par l’affaire Théo et la mobilisation constante autour de la famille d’Adama Traoré, le procès d’Amine Bentounsi avait lieu dans une vive émotion. 

Le 21 avril 2012, Amine Bentounsi est abattu d’une balle dans le dos par un policier, à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). L’affaire avait alors fait grand bruit, suscitant la colère de la famille du jeune homme sur fond de bavure policière. Ce qui a mené à la création du collectif « Urgence, notre police assassine » par la propre sœur d’Amine Bentounsi, au moment où l’Assemblée nationale avait, au détour d’une loi, assoupli les règles de légitime défense par la police.

La justice enfin faite ?

Lors du procès qui s’en suivi, Damien Saboundjian, le policier à l’origine du coup de feu ayant provoqué la mort du jeune homme, avait été acquitté. Un procès en seconde instance a ensuite été tenu, qui a vu le policier être condamné à cinq années de prison avec sursis, une peine assortie d’une interdiction de port d’armes pendant cinq ans.

Un verdict qui a provoqué la joie parmi la famille du jeune disparu, ainsi que de ses soutiens. Amal Bentounsi, la sœur de la victime, a réagi en affirmant qu’il a tout de même fallu « cinq ans pour cette condamnation symbolique, qui est le fruit d’une mobilisation collective ».


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Respect mag et la SEEPH : un lien indestructible

13   Respect mag est fier d’accompagner, depuis plus de dix ans maintenant, des...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.