Aides-soignants, infirmiers… Ils témoignent

Depuis quelques années, le corps médical est confronté à des situations compliqués. Des jeunes travaillant dans la santé livrent leur témoignage. Tous dénoncent un ras-le-bol ! Crédit photo : Pixabay
Depuis quelques années, le corps médical est confronté à des situations compliqués. Des jeunes travaillant dans la santé livrent leur témoignage. Crédit photo : Pixabay

Depuis quelques années, le corps médical est confronté à des situations de plus en plus compliquées. Des jeunes travaillant dans la santé ont accepté de livrer leur témoignage.

Homme ou femme, ils ont moins de 30 ans et travaillent dans le domaine de la santé. Aides-soignants, infirmiers ou sages-femmes, ils sont confrontés aux réalités d’un système français qui n’est pas à la hauteur des attentes, épuisant son personnel et incapable de livrer des soins de qualité. Ce message, c’est aussi celui qui est passé par la voix de Sabrina Benali, interne en dernière année de médecine, avec sa chaîne YouTube (voir la vidéo ci-dessous).

D’ailleurs, dans une autre vidéo, postée le 24 février 2017, elle dénonce “un sacré mépris pour les usagers et les soignants” du ministère de la Santé et du gouvernement face aux revendications de ces derniers. Chez Respect mag, nous avons donc décidé de publier les témoignages de certains d’entre eux.

Guérir vite, libérer des lits toujours plus vite pour faire du chiffre !

Raphaël*, 27 ans

“Je suis infirmier, jeune diplômé depuis un an. Et je rencontre déjà bien des difficultés : une disponibilité totale exigée, peu importe le planning établi, des contrats précaires ou des CDI aux clauses abusives que l’on signe par crainte du chômage, moins de personnel en service, des étudiants qu’on ne forme plus aussi bien, faute de temps, mais qui sont bien utiles, peu de moyens pour toujours plus de responsabilités et de fonctions attribuées. Les objectifs sont simples : guérir vite, libérer des lits toujours plus vite pour faire du chiffre !

Cette mentalité est contraire à mon éthique et j’espère retrouver rapidement le caractère humain, qui commence à manquer dans les hôpitaux.”

Raphaël est un jeune infirmier de 27 ans. Il dénonce un système sans cesse plus exigeant, oubliant l'humanité de l'univers médical... DR
Raphaël, est un jeune infirmier de 27 ans. DR

On est de plus en plus stressé et angoissé

Manon*, 27 ans

“Sage-femme diplômée depuis 3 ans, je travaille dans le milieu hospitalier depuis 7 ans. J’ai vu que ce beau métier de passion était en réalité un métier où la pression et la rentabilité dominent. Faire toujours mieux, toujours plus vite, c’est donc le faire de moins en moins bien physiologiquement… Même si on fait toujours de notre mieux, on est de plus en plus stressé et angoissé. Du coup, les patientes sont de plus en plus demandeuses, suspicieuses et frustrées par leur prise en charge qu’elles ne comprennent pas toujours bien.

Heureusement, la plupart du temps, tout se passe bien. C’est un des avantages de notre métier.”

Manon est sage-feme et constate qu'elle et ses collègues sont de plus en plus stressées et angoissées. Et pourtant, comme elle le souligne, dans son service, elles sont chanceuses, ça se passe mieux qu'ailleurs. DR
Manon est sage-feme, et constate qu’elle et ses collègues sont de plus en plus stressées et angoissées. DR

Il y a déjà eu des erreurs à cause de ça

Marine*, moins de 30 ans

“Je suis infirmière. Je n’ai pas grand-chose à dévoiler, mais je peux dire qu’on tire beaucoup sur la corde, et, du coup, beaucoup de patients en pâtissent…On nous met une pression immense.
Il y a déjà eu des erreurs à cause de ça, et donc beaucoup de personnels se mettent en maladie professionnelle.
Conséquence : on nous demande de faire des heures supplémentaires, car ces maladies professionnelles ne sont pas remplacées. De ce fait, nous sommes tellement épuisés que l’on finit par être en maladie à tour de rôle !”

*les prénoms ont été modifiés


Autre article écrit par Roxanne D'Arco

En prison, l’évasion par la lecture

97   Lire pour en sortir… C’est le nom d’une association qui propose un...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.