Hongrie : la détention obligatoire des migrants rétablie

Des réfugiés syriens sur les rails d'une garde de Budapest, en Hongrie, le 4 septembre 2015. Le 7 mars 2017, la Hongrie a adopté une loi pour la détention systématique des migrants arrivant sur son sol. Crédit photo : Wikimedia Commons
Des réfugiés syriens sur les rails d'une garde de Budapest, en Hongrie, le 4 septembre 2015. Crédit photo : Wikimedia Commons

Supprimée en 2013, la Hongrie vient de rétablir la détention de tous les migrants entrés sur son territoire. L’ONU condamne cette mesure.

Le Parlement hongrois a adopté, mardi 7 mars, le rétablissement de la détention systématique de tous les migrants entrés sur son territoire. Supprimée en 2013 sous la pression du Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) et de l’UE, cette mesure est vivement critiquée par ces dernières. Elle prévoit des zones dites “de transit” aux frontières avec la Croatie et la Serbie, en attendant la décision finale suite à leur demande d’asile. D’après l’AFP, “cette mesure s’appliquera tant aux nouveaux venus qu’aux demandeurs d’asile déjà hébergés dans le pays, au nombre de 586 en février.

Lors d’un point presse, précise 20 Minutes, “une porte-parole du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) a déclaré que son agence était « profondément inquiète » au sujet de cette nouvelle loi qui prévoit « la détention automatique de tous les demandeurs d’asile, parmi lesquels de nombreux enfants ».” Pour elle, “cette loi viole les obligations de la Hongrie vis-à-vis des lois internationales et de l’Union Européenne et va avoir un impact physique et psychologique terrible sur des femmes, des enfants et des hommes qui ont déjà beaucoup souffert […] les enfants ne doivent jamais être détenus sous aucune condition.

La Hongrie contre l’UE ?

Le Premier ministre du pays, Viktor Orban, n’en est pas à sa première provocation. Il avait d’ailleurs reconnu en janvier que la réintroduction d’une telle mesure, contraire au droit européen, irait “ouvertement contre l’UE”.

En 2016, 29.432 migrants ont déposé une demande d’asile en Hongrie, seuls 425 ont obtenu l’asile. D’ailleurs, une large majorité de ces demandeurs d’asile ont repris la route vers d’autres pays européens.
Selon le ministère de l’Intérieur, 345 migrants sont arrivés en Hongrie depuis le 1er janvier 2017.


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

En Tunisie, un documentaire pour lutter contre l’homophobie

21611  Une association tunisienne, créée récemment, veut lutter contre l’homophobie. Elle a réalisé...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.