Libération sort un numéro fait par des réfugiés

Le quotidien français Libération vient de sortir un numéro un peu spécial. Ce dernier a été réalisé par des réfugiés. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Le quotidien français Libération vient de sortir un numéro un peu spécial. Ce dernier a été réalisé par des réfugiés. Crédit photo : Roxanne D'Arco

Le quotidien français Libération vient de sortir un numéro un peu spécial. Ce dernier a été réalisé par des réfugiés.

Ce numéro 11 132 fera partie des journaux spéciaux de Libération. Le célèbre quotidien français a laissé des réfugiés (syriens, afghans, soudanais, libyens, colombiens…) écrire dans ses colonnes. Mais attention, le but n’est pas seulement de les laisser parler d’eux et de leur parcours. Ce sont des hommes et femmes venus d’ailleurs qui écrivent sur l’actualité du jour et de la veille (le making of est d’ailleurs à retrouver en fin d’article).

Dans ce numéro, Libération donne la parole à des réfugiés. Un regard neuf et plein d'humour pour décrypter la société française. Crédit photo : Roxanne D'Arco
Dans ce numéro, Libération donne la parole à des réfugiés. Un regard neuf et plein d’humour. Crédit photo : Roxanne D’Arco

Au sommaire : l’affaire Fillon, le désamour des Français pour la politique, des éditos, des visites chez les autres candidats à la présidentielle (Hamon, Macron), le salon de l’agriculture, le VIH, arts, culture… et le fameux portrait de dernière page consacré à François Hollande !

De nouveaux regards chez Libération

Un petit coup de projecteur quand même sur l’article d’Anmar Hijazi, qui cherche à savoir ce que c’est qu’être Français pour des sympathisants de Marine Le Pen et de François Fillon. « On sent clairement qu’il y a aussi une idée de grandeur. Passée ou perdue », écrit la Syrienne, au sujet de ce rapport complexe qu’entretiennent nos compatriotes à la France, à ce fameux sentiment d’appartenance.

Ce numéro, c’est la France et le monde vus par des personnes étrangères. Ça rit de nos mimiques et de notre complexité. Ça remarque des détails devenus bien insignifiants pour nous. Au final, cette expérience de Libération est rafraîchissante. Seul bémol pour la rédaction, même si nous comprenons les difficultés, c’est que les réfugiés sélectionnés font partie au final d’une certaine élite intellectuelle, et qu’il y a un petit manque de diversité à ce niveau-là.


La France vue par les réfugiés #LibéDesRéfugiés par liberation


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Sida : de vraies avancées pour un vaccin, coupées par le CNRS ?

191   Des avancées notoires sont faites dans la lutte contre le Sida. Pourtant,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.