Bienvenue au temple éphémère du tatouage

Bienvenue au mondial du tatouage, temple éphémère du 10ème art. Crédit photo : Lambert Saboureux
Bienvenue au mondial du tatouage, temple éphémère du 10ème art. Crédit photo : Lambert Saboureux

Du 3 au 5 mars 2017, le Mondial du Tatouage a repris ses quartiers à la Grande Halle de la Villette, au Nord de Paris. Visite en images de cet événement consacré au XXème art.

Quelles sont les raisons de se faire tatouer ?“, se questionnait Tin-tin, il y a quelques semaines sur Respect mag, avant d’ajouter : “Je pense que de plus en plus de gens s’offrent une œuvre d’art, sans message particulier autre que celui de porter de l’art sur sa peau. On tombe amoureux d’un tatoueur et de ce qu’il tatoue. Quoi de plus artistique que le corps humain et de véhiculer l’art dans la rue, plutôt que de l’accrocher dans son salon. Là, c’est accessible plus facilement et beaucoup plus populaire.

Pour vérifier ça, nous nous sommes rendus au salon où étaient réunies environ 40 nationalités. Véritable brassage de styles, autant sur les modèles de tatouages que pour les personnes qui étaient au rendez-vous, l’événement est toujours un succès.

Petit tour en images

Au Mondial du tatouage, les corps noircissent pour le plus grand plaisir des visiteurs. Crédit photo : Lambert Saboureux
Au Mondial du Tatouage, les corps noircissent pour le plus grand plaisir des visiteurs… Petit tour en images ! Crédit photo : Lambert Saboureux
Cette année, le Mondial du tatouage a réuni une quarantaine de nationalités. Crédit photo : Lambert Saboureux
Cette année, le Mondial du tatouage a réuni une quarantaine de nationalités. Crédit photo : Lambert Saboureux
On peut y observer des méthodes traditionnelles, comme ici avec une tatoueuse thaïlandaise. Crédit photo : Lambert Saboureux
On peut y observer des méthodes traditionnelles, comme ici avec une tatoueuse thaïlandaise. Crédit photo : Lambert Saboureux
Pour se faire tatouer ici, certains ont réservé des mois à l'avance. Crédit photo : Lambert Saboureux
Pour se faire tatouer ici, certains ont réservé des mois à l’avance. Crédit photo : Lambert Saboureux
Vu du ciel ... Crédit photo : Lambert Saboureux
Vu du ciel … Crédit photo : Lambert Saboureux
Ici, ce sont des Marseillais qui sont à l'oeuvre, un travail qui réclame des heures. Crédit photo : Lambert Saboureux
Ici, ce sont des Marseillais qui sont à l’oeuvre, un travail qui réclame des heures. Crédit photo : Lambert Saboureux


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Sous les sunlights des camps d’été des identitaires

41   L’été, les identitaires prennent des vacances… d’un autre genre. Jeune Nation, Suavelos...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.