Euthanasie : qui était l’Italien DJ Fabo alias Fabiano Antoniani ?

Tétraplégique et aveugle suite à un accident en 2014, Fabiano Antoniani a su toucher les Italiens sur l'euthanasie. Il est mort en Suisse, à 39 ans. Photo prise sur son profil Facebook
Tétraplégique et aveugle suite à un accident en 2014, Fabiano Antoniani a su toucher les Italiens sur l'euthanasie. Il est mort en Suisse, à 39 ans. Photo prise sur son profil Facebook

Tétraplégique et aveugle suite à un accident en 2014, Fabiano Antoniani a su toucher les Italiens sur la question de la fin de vie. Il est mort la semaine dernière en Suisse, devenant un symbole du combat pour l’euthanasie. 

C’est à cause d’un accident de la route qu’en 2014 Fabiano Antoniani est devenu tétraplégique et aveugle. Connu sous le nom de DJ Fabo, le musicien a relancé le débat sur la fin de vie en Italie, où l’euthanasie est illégale. Dans une vidéo notamment, il interpellait le président, Sergio Mattarella : “Monsieur le président de la République, je voudrais pouvoir choisir de mourir, sans souffrir. Mais j’ai découvert que j’avais besoin d’aide“, rapporte Le Corriere della Sera, célèbre quotidien italien.

Dans cette vidéo de deux minutes, où s’exprimait sa compagne Valéria pour lui – Fabiano étant trop faible pour parler aussi longtemps – il résumait l’histoire de l’homme et demandait au chef d’Etat d’intervenir pour pouvoir légaliser l’euthanasie. D’après Euronews, la justice de son pays lui a plusieurs reprises refusé le droit de mourir. Un projet de loi devrait être examiné, tandis que le sujet devrait une première fois débattu en mars.

Euthanasié en Suisse

Fabiano Antoniani est décédé le 27 février 2017, en Suisse. Il avait 39 ans. Dans un de ses derniers messages sur Facebook, publié le 20 janvier, et relayé par le Huffington Post, le musicien expliquait la manière dont il aurait vraiment souhaité mourir :

“Merde à l’ennui… merde aux problèmes… merde à la maladie… merde à la tétraplégie… merde à mes yeux aveugles… merde au connard… merde à la malchance… maintenant stop… mets un disque… et danse danse danse jusqu’à ce que tu n’aies plus de force… jusqu’à ce que la moindre goutte de transpiration s’évapore de ton corps… jusqu’à ce que tu sois tellement saoul et que tu ne puisses plus tenir sur tes pieds… drogue toi en toute conscience… jusqu’à ce que chaque partie de ton corps ressente la musique… quand tout peut arriver… laisse la musique t’emporter… jusqu’à ce que tu tombes entouré des plus beaux rêves… peut-être… sans que tu ne puisses te réveiller… c’est la mort dont j’ai toujours rêvé…”


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Les 13e Rencontres Films Femmes Méditerranée démarreront au MUCEM le 5 octobre 2018

6   Créées en 2005 à Marseille, les Rencontres Films Femmes Méditerranée affirment plus...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.