Le discours sexiste d’un parlementaire européen : “les femmes sont moins intelligentes”

Les décisions rendues par Cour de justice européenne ne sont pas une interdiction généralisée du voile en entreprise. Tribune de Jean-Louis Bianco.
Wikicommons

Un échange houleux sur fond de misogynie a été tenu jeudi 2 mars au Parlement européen. Ce qui en dit long sur le climat de sexisme régnant sur la politique. 

Le Parlement européen de Strasbourg a été, jeudi 2 mars, le théâtre d’une hallucinante prise de parole. Janusz Korwin-Mikke , un parlementaire polonais situé très à droite, a tenu un discours violent au sujet de l’égalité homme-femme. L’homme politique n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Ce dernier a assuré tout simplement que « les femmes doivent gagner moins que les hommes. Elles sont plus faibles, plus petites et moins intelligentes. Elles doivent gagner moins. C’est tout ». Rien que ça.

Le député européen recadré

Pour justifier son propos, Janusz Korwin-Mikke a sérieusement indiqué que « la première femme à se classer dans les Olympiades de physique polonaises est en 800ème position ». Toujours très sérieusement, le député questionne l’assemblée : « Savez-vous combien on compte de femmes dans les 100 meilleurs joueurs d’échec du monde ? Je vous le dis : aucune !».

Des propos qui ont eu le don de prodigieusement agacer Iratxe Garcia Pérez qui est montée au créneau. Dans une longue tirade, la parlementaire  argumente : « Selon ce que vous dîtes, selon votre théorie, je n’aurais pas le droit d’être membre du Parlement. Je sais que vous être très embêté et inquiet que nous, les femmes, puissions représenter des citoyens dans les mêmes conditions que vous ».


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

Libération sort un numéro fait par des réfugiés

 12  Le quotidien français Libération vient de sortir un numéro un peu spécial....
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.