Le top 3 médias de la semaine : RDC, Iran et une invention bizarre aux USA

Crédits : Pixabay

Chaque semaine, Respect mag revient sur trois infos qui n’ont pas fait la Une des médias. Et pourtant, elles nous semblent plutôt essentielles, tristes, émouvantes, amusantes, et méritent d’être mises en avant. Retour sur ces informations.

“Après celui des femmes, le viol des bébés se généralise en RDC”

07.03.2016 – Alors oui, c’est un article de l’année dernière que l’on vous propose en premier. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est ressorti sur les réseaux sociaux cette semaine, et qu’un article ne meurt pas le lendemain de sa publication. Par contre, en République Démocratique du Congo (RDC), oui. Le journal suisse Le Temps propose ici un entretien avec Denis Mukwege, gynécologue mondialement reconnu pour son engagement depuis des années auprès des femmes de sa région. Brutalisées, violées et mutilées, il essaie de les aider à se reconstruire, ce qui lui a valu bien des ennemis. D’ailleurs, il parle d’une nouvelle cible de cette barbarie : les bébés. Un entretien dur, mais essentiel pour comprendre la situation en RDC, dont on parle peu dans les médias.

“Un homme veut coller les petites lèvres des femmes pendant leurs règles”

27.02.2017 – Il était une fois un Américain, chiropracteur de profession (un dérivé de l’ostéopathe) qui a pensé illuminer la vie dans femmes, au moment des règles, avec une idée un peu (trop) spéciale. Slate rapporte : “La «meilleure réponse» qu’il propose? De la glue pour les petites lèvres. Oui, oui. Ça s’appelle Mensez (pour «menstruation» mais qui sonne «man says» («l’homme dit», en français) même ça n’a même pas l’air d’être fait exprès). Et il s’agit d’un tube applicateur ayant la forme d’un rouge à lèvres contenant un mélange d’acides aminées et d’huiles qui auraient le pouvoir de sceller les petits lèvres et donc d’empêcher le sang menstruel de s’écouler.” Pour les pauses pipi, il paraîtrait que la glue se désintégrerait au contact de l’urine…

Vous imaginez bien que son (vrai) projet commercial est loin de faire l’unanimité. Au cas où il serait nécessaire de le rappeler, ce qu’il propose est dangereux.

Quand un Américain décide de gluer les petites lèvres des femmes pendant leurs règles ... "Heu pardon ?" Source : Giphy
“Heu pardon ?” Source : Giphy

“Iran : une seringue pour une tombe”

02.02.2017 – Fin 2016, des médias commençaient à diffuser des photos de sans-abris toxicomanes vivant dans des tombes creusées dans un cimetière de Shahriyar, à 30 km de Téhéran. Par la suite, un rapport a été publié sur le sujet début 2017, suscitant l’indignation. Face aux réactions, le président Rohani se disait choqué, et annonçait que les sans-abris avaient été redirigé vers des centres. Apparemment, ce fut le cas pour peu d’entre eux. D’autant plus que la majorité d’entre eux sont toxicomanes. Un véritable tabou pour ce pays. TV5 Monde est allé à leur rencontre.


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Conférence | Handicap et insertion professionnelle : réussir demain

    Aujourd’hui en France, le taux de chômage des travailleurs handicapés est de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.