Mise à pied pour avoir défendu un livre sur l’homoparentalité

Livres homoparentalité
Crédits : Pexels

Dans le Nord, la directrice d’un pôle jeunesse d’une médiathèque a été mise à pied pour avoir mis en avant un livre sur l’homoparentalité. Elle a porté l’affaire devant les tribunaux. 

Yveline Perroy est responsable du pôle enfance de la médiathèque de la Madeleine, une petite ville située non loin de Lille. La directrice de ce pôle a, un jour de 2014, mis en avant un livre nommé « Tango a deux papas » (éditions du Baron perché), qui narre le récit (véridique) de deux manchots mâles qui ont couvé un œuf et ensuite donné naissance à un petit manchot. Cette histoire s’est déroulée en 1998 et elle avait été alors très médiatisée. A la suite de la valorisation de l’ouvrage dans les rayons de la médiathèque, Yveline Perroy a été purement et simplement mis à pied par la direction de l’établissement.

L’homoparentalité, un sujet brûlant

Une décision qui a été immédiatement contestée par la responsable qui a portée l’affaire devant le tribunal administratif de Lille. La décision sera rendue dans 15 jours. Des faits similaires avaient déjà été notés dans ce lieu par le passé. En effet, un autre titre jeunesse sur le sujet de la transsexualité avait suscité de vifs débats en interne. Le maire (Les Républicains) de la ville, Sébastien Leprêtre, avait recommandé de ne pas placer « Tango a deux papas » en tête de gondole, car trop voyant.

Cette affaire, comme le relate le site web « Livres Hebdo », rejoint celles qui ont déjà pu avoir lieu à Singapour et à Venise.


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Les acteurs arabes seraient-ils seulement bons pour jouer les terroristes ?!

7   Arabe et acteur … Deux facteurs incompatibles pour une carrière épanouissante ?...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.