Sida : de vraies avancées pour un vaccin, coupées par le CNRS ?

Un vaccin contre le Sida ? C'est le projet du laboratoire Biosantech. Pourtant, le CNRS est accusé de freiner les recherches. Crédit photo : torange.biz
Un vaccin contre le Sida ? C'est le projet du laboratoire Biosantech. Crédit photo : torange.biz

Des avancées notoires sont faites dans la lutte contre le Sida. Pourtant, à Sophia Antipolis, le laboratoire Biosantech dénonce les pressions du CNRS sur son chercheur, malgré des résultats concluants pour mettre au point un vaccin. 

Mardi 28 février, l’entreprise Biosantech a annoncé pouvoir bientôt présenter un premier vaccin contre le VIH, virus à l’origine du sida. Cette startup de Sophia Antipolis, dans les Alpes-Maritimes, en a profité pour développer les avancées de ses recherches concernant un vacin, appelé TAT-OYI, malgré l’absence du Dr Erwann Loret, son inventeur.

La raison ?  Tout simplement parce que le CNRS lui aurait interdit d’aborder le sujet publiquement. Contacté par 20 Minutes, le CNRS n’a pas donné suite jusqu’à présent.

Un vaccin qui rendrait le VIH inactif

Ce vaccin permettrait d’attaquer directement le virus, le rendant inactif même s’il ne disparaîtrait pas du corps. En tout cas, depuis 2013, la vaccin est testé sur 48 patients. Parmi ces derniers, une dizaine d’entre eux n’aurait pas de signes du VIH dans le sang, et ce depuis plusieurs mois. “Le laboratoire veut donc passer à la dernière phase de l’expérimentation : l’arrêt total de la trithérapie chez les patients testés“, précise France Bleu.

Biosantech en a profité pour dénoncer cette situation, affirmant que le CNSR freine ces recherches depuis juin. “Le CNRS a signifié au Dr Erwann Loret, qui menait nos études, qu’il devait arrêter ses recherches et stopper toutes communications à ce sujet“, a déclaré Corinne Treger, présidente du laboratoire Biosantech. Elle regrette par la même occasion “que les petites équipes de recherche ne soient pas considérées au même titre que les gros laboratoires“, comme le rapporte le média français.


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Le Gorafi a encore frappé… et a été pris au sérieux par un média algérien !

46   Mardi 14 février, le quotidien algérien El Hayat a fait sa Une...
Lire la suite

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.