Après ses propos sur les Roms, Jean-Marie Le Pen condamné en appel

Jean-Marie Le Pen racisme provocation haine roms
Jean-Marie Le Pen racisme provocation haine roms

Le fondateur du Front National, Jean-Marie Le Pen, a été condamné en appel à verser 5 000 euros d’amende après des propos discriminants sur les Roms. 

Jeudi 4 juillet 2013, à Nice. Jean-Marie Le Pen s’est rendu dans la ville de Christian Estrosi pour y présenter une candidate nouvellement investie aux élections municipales, Marie-Christine Arnautu. L’ancien président du Front National a, par la suite, un peu débordé dans son allocution d’introduction, en qualifiant la présence de roms dans la ville « d’urticante » et « d’odorante ». « Vous avez quelques soucis, paraît-il, avec quelques centaines de Roms qui ont dans la ville une présence urticante et disons odorante. Ceci n’est que le petit morceau de l’iceberg », avait alors averti Jean-Marie Le Pen.

Les Roms pris pour cibles

Le fondateur du parti d’extrême-droite avait, à cet effet, prédit que l’année suivante il y aurait « au moins 50 000 roms » à Nice, ajoutant « qu’à partir du 1er janvier (2014, ndlr) les 12 millions de Roms qui sont situés en Roumanie, en Bulgarie et en Hongrie auront la possibilité de s’établir dans tous les pays d’Europe ». Une déclaration qui a suscité un tollé de la part d’associations de soutiens aux roms, qui l’ont immédiatement attaqué en justice pour « provocation à la haine et à la discrimination ».

Lors de sa comparution le 23 janvier 2017, le père de Marine Le Pen a voulu « maintenir ses propos » parce que « pensés ». La cour d’appel d’Aix-en-Provence, qui a pris acte de la défense de Jean-Marie Le Pen, a décidé de confirmer la condamnation à 5 000 euros d’amende. En outre, ce dernier devra payer 2 000 euros de dommages et intérêts à SOS Racisme, et 1 000 euros à la Ligue des droits de l’Homme.


Autre article de Mounir Belhidaoui

Israël – Palestine : l’union et l’espoir

9   ÉDITORIAL – Un “accord du siècle” proposé par le président américain Donald...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.