À Sevran, juifs et musulmans au secours des sans-abris

Mosquée Sevran
© Pixabay

Non loin de Saint-Denis, à Sevran (93), juifs et musulmans dialoguent via une cause commune : la générosité. Pour cela, cette petite bande prépare des recettes pour nourrir les sans-abris. 

La petite commune de Sevran prouve que les religions sont un terreau de solidarité. De jeunes gens de confession juive et musulmane ont décidé d’unir leur force pour venir en aide aux sans-abris… en préparant des repas ! L’occasion, pendant la confection des plats, d’en apprendre plus sur l’histoire de la religion de l’autre, parfois méconnue et remplie de faits communs.

La générosité dans l’union

Le projet porte le nom de « Sadaqa –Tseka », addition du mot « aumône » en arabe et en hébreu. L’initiatrice de ce projet est bien connue dans la ville : Samia Hathroubi. Cette militante associative est aussi déléguée Europe de la Foundation for Ethnic Understanding, une ONG de dialogue interculturel.

Le maire de la ville de Sevran, Stéphane Gatignon a, pour Respect mag, loué l’effort que les jeunes de sa ville faisaient pour cohabiter harmonieusement, en dépit des différences : « On essaye de s’unir , d’être ensemble, sinon on va s’entretuer. Nous allons à rebours du discours ambiant qui tend à diviser et à montrer du doigt. Pour cela, il faut que des initiatives se voient. Si les gens sont renfermés sur eux-mêmes, ça ne va pas le faire ». Régulièrement, l’édile réunit les représentants des différentes confessions, afin de trouver des terrains d’ententes, qui font naître des projets comme ceux de « Sadaqa – Tsedaka ».


Autre article écrit par Mounir Belhidaoui

Sofia Djama : « Il faut réinventer sa place dans la société algérienne »

3   La réalisatrice du film Les Bienheureux, actuellement en salles, nous parle d’une...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.