Quand les New-Yorkais délaissent les enfants pour les animaux de compagnie…

Quand les New-Yorkais délaissent les enfants pour les animaux de compagnie…
Crédit : Pixabay

New-York,une des plus grandes villes au monde, continue à attirer la jeunesse. Mais cette dernière semble plus encline à avoir un animal de compagnie, plutôt qu’un enfant !

Et si la nouvelle génération de New-Yorkais délaissait la maternité ? C’est ce que semble penser une bonne partie des habitant de la grande pomme, ayant entre 20 et un peu moins de 30 ans. Le New York Post explique, dans un article publié le 17 février, que “le marché de l’emploi à New-York risque d’être bientôt compliqué pour les enseignants plutôt que pour les promeneurs de chien.” Le célèbre média local s’appuie d’ailleurs sur une étude du Conference Board. Selon cette dernière, le montant dépensé dans l’éducation devrait augmenter de 2%, tandis que celui consacré aux diverses filières liées aux animaux de compagnie devrait s’élever à 8% d’ici 2025.

New-York,une des plus grandes villes au monde, continue à attirer la jeunesse... Mais d'après une étude, elle préfère avoir un animal de compagnie, plutôt que des enfants ! Capture d'écran
New-York,une des plus grandes villes au monde, continue à attirer la jeunesse… Qui préfère avoir un animal de compagnie, plutôt que des enfants ! Capture d’écran

“Un bébé ? Vous êtes sérieux ? Je ne peux même pas payer un loyer!”

Si selon cette étude, l’écart n’est pas énorme, les témoignages ne manquent pas pour confirmer cette tendance. “Les chiens sont les bébés du millénaire”, explique une certaine Mary Clapp, présentée par le New York Post comme une habitante de 30 ans du quartier de West Village. Pour Sam Shaughnessy, 29 ans, “les chiens n’apprennent jamais à parler ce qui fait d’eux une compagnie plus appréciable”.

Pour autant, ce n’est pas seulement une question de mode ou de “simple” confort. La crise des subprimes, dès 2007 et suivi par la Grande Récession de 2009 (comme l’appelle les Américains), est passée par là. Pour beaucoup, comme de l’autre côté de l’Atlantique, avoir des enfants a surtout un coût difficile à assumer.”Un bébé ? Vous êtes sérieux ? Je ne peux même pas payer un loyer!”, s’exclame Jen Winikoff, une jeune femme de 33 ans qui travaille dans une galerie d’art de Chelsea. Avoir des enfants est donc loin d’être une priorité !


Écrit par
Autre article de La Rédaction

Aux Etats-Unis, un homme stoppe une bagarre de jeunes et leur donne une bonne leçon

14   Aux Etats-Unis, un homme a séparé une bagarre, en profitant pour donner...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.