“Vous êtes une part de nous-mêmes” : quand un président parle aux réfugiés

Au camp de réfugiés d'Idomeni, en Grèce. Plus de 60 000 réfugiés se trouvent dans le pays, tandis que le président a tenu à montrer sa solidarité. Capture d'écran Journal d'Arte
Au camp de réfugiés d'Idomeni, en Grèce. Capture d'écran Journal d'Arte

C’est une belle déclaration qu’a faite le chef d’Etat grec, Prokópis Pavlópoulos, dimanche 19 février 2017, à des enfants réfugiés. Un fait suffisamment rare en Europe pour être signalé.

C’est une déclaration un peu particulière du président grec. Dimanche 19 février 2017, à Chaïdari, dans la banlieue d’Athènes, Prokópis Pavlópoulos s’est adressé à des mineurs réfugiés, venant pour la majorité d’entre eux de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan. « Vous êtes une part de nous-mêmes, et vous resterez ici chez nous, jusqu’à ce que s’achève le cauchemar de la guerre », a t-il déclaré.

Le président a aussi dénoncé, d’après Libération, la responsabilité des Occidentaux dans les conflits, responsables de ces vagues d’immigration. Pour autant, il n’a pas manqué de mettre en avant «l’humanisme, la paix, la démocratie et la justice», valeurs de cette culture, qui a permis, selon lui, le rayonnement «de l’Europe et de l’Occident».

La situation en Grèce reste très complexe. Depuis le printemps 2016, ses voisins européens ont décidé de fermer leur frontière, transformant le pays en cul-de-sac pour ces réfugiés. Le quotidien français rappelle d’ailleurs les chiffres du Haut Commissariat aux réfugiés : près de 2 000 personnes seraient arrivées en Grèce depuis le 1er janvier 2017, alors qu’on y compte déjà plus de 60 000 réfugiés, sans parler de la politique d’austérité menée depuis sept ans dans le pays.


Écrit par
Autre article de La Rédaction

GodblessYoo, l’appli qui vous bénit

1   Petite pépite du jour, bonjour ! Bonne nouvelle pour les catholiques, la...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.