Olivier Jeannel montre la voix

Olivier Jeannel Crédit : Héloïse Leussier

Cet entrepreneur sourd de 36 ans a créé l’application RogerVoice, qui permet à des personnes sourdes ou malentendantes de communiquer avec tous par téléphone.

Olivier Jeannel a longtemps rêvé d’être diplomate. Et ce n’est pas son parcours exemplaire, Barkley (Etats-Unis), puis Sciences Po, qui l’en aurait empêché. Mais ses envies ont évolué. « Contrairement à ce qu’on peut croire, les relations internationales, c’est beaucoup de travail administratif. Après un stage dans le domaine, j’ai préféré m’orienter vers des cours de stratégie et d’entrepreneuriat », raconte-t-il.

Sa jeunesse passée aux Etats-Unis avec ses parents français explique probablement sa soif d’entreprendre. « Au départ, je voulais me lancer dans le commerce de smoothie en France, mais on m’a dit que ça ne marcherait pas », explique-t-il. A la sortie de ses études, il se fait embaucher chez France Telecom. « J’avais surtout besoin d’un job, je pensais rester deux ans, finalement j’y suis resté de 2006 à 2014 ». A l’époque, France Telecom devient Orange, de nombreux projets s’offrent à lui. Il passera même deux ans en Espagne.

Ce travail confortable ne refreine pas son envie d’entreprendre. Un élément marque d’ailleurs le début de sa carrière. « Je commençais à avoir un peu d’argent avec mes premiers salaires alors je me suis dit, il faut que je fasse du golf », glisse-t-il en souriant. Mais pour réserver, il fallait obligatoirement passer par le téléphone. Atteint de surdité depuis l’âge de 2 ans, Olivier n’a aucune difficulté à comprendre le français et l’anglais, mais il a besoin d’un contact visuel pour lire sur les lèvres. Impossible par téléphone.

Siri, le déclic

Quelques années plus tard, l’arrivée de Siri, l’assistant vocal d’Apple, est un nouveau déclic. « Selon moi, c’était vraiment révolutionnaire. Je me suis rendu compte que le smartphone rend tangible la parole ». Vient alors l’idée de RogerVoice, une application qui retranscrit les paroles à l’écrit, permettant aux sourds et malentendants de comprendre leurs interlocuteurs au téléphone. Oliver se lance, après une rupture conventionnelle, sur les conseils d’un entrepreneur qui lui a dit « tu n’as rien à perdre ».

Il n’a effectivement rien perdu. Lancée en septembre 2015, l’application a été téléchargée par plus de 10.000 personnes. « Je suis très content, parfois les gens me remercient, c’est touchant. Et en même temps ça met la pression, il ne faut pas que ça bugge». Son business model est en perpétuelle évolution, mais pour Olivier, le principal est là. « Je me bats contre les clichés. Je connais certaines personnes qui ont été bloquées dans leur carrière faute de pouvoir téléphoner. Maintenant, la possibilité est là, ça dépasse le simple fait de le faire », dit-il. Il n’a pas fait carrière en géopolitique mais œuvre pour le dialogue entre tous. N’est-ce pas finalement, une autre forme de diplomatie ?

Olivier Jeannel présente l’application Roger Voice. Crédit: Respect mag

Le hors-série de Respect mag consacré à la SEEPH 2016Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez le hors-série gratuit de Respect mag consacré à la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées :

“10 portraits (extra) ordinaires”

-> Téléchargez-le gratuitement
-> Découvrir tous nos magazines


Autre article écrit par Heloise Leussier

Quand un média donne la parole aux exclus

 10  Détourner le regard, penser à autre chose… On a tous tendance à...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.