Thibaut de Martimprey : “nous souhaitons créer du lien entre les jeunes handicapés”

© AFP Photo / Fred Dufour

La FÉDÉEH (Fédération Étudiante pour une Dynamique Études et Emploi avec un Handicap) est le premier mouvement national créé par et pour les jeunes handicapés dans le but de favoriser leur insertion scolaire et professionnelle. Thibaut de Martimprey, fondateur de l’association et actuel trésorier nous en dit plus.

Quelles sont les actions de la FÉDÉEH?
Nous intervenons à trois niveaux. D’une part, en amont des études, avec des programmes de tutorat pour inciter les jeunes de la 3e à la terminale à poursuivre des études supérieures. Ensuite, pendant les études, nous mettons en place différentes actions sur les campus universitaires pour rendre accessible la vie étudiante. Nous organisons des événements de sociabilisation et organisons le parrainage d’étudiants handicapés pour éviter le décrochage. Enfin, un 3e volet est dédié à l’emploi et l’insertion professionnelle à travers des forums de recrutement dédiés au handicap ou des Handicafés© notamment.

Avec ces actions, la FÉDÉEH aide les jeunes handicapés à pallier aux difficultés rencontrées pendant leurs études mais aussi à l’absence de mission handicap dans les collèges et lycées, n’est-ce pas ?
On ne se substitue pas à l’existant mais nous essayons de créer un continuum entre la 3e et le premier emploi, et même au-delà puisque nous avons également mis en place une commission sur la vie active. Par ailleurs, nous souhaitons créer du lien entre les jeunes handicapés. Pour cela, nous animons un réseau national d’entraide entre jeunes autour de commissions thématiques sur l’insertion, l’emploi, les loisirs, la culture, l’accessibilité au handicap moteur et au handicap sensoriel. Ce sont des groupes d’échanges de bonnes pratiques. C’est sur ce point que nous apportons un plus. Avant la FÉDÉEH, cela n’existait pas.

La FÉDÉEH a-t-elle vocation à porter la parole des jeunes handicapés ?
Nous avons un rôle de plaidoyer pour remonter, auprès des pouvoirs publics, les difficultés rencontrées sur le terrain par nos adhérents. Avec l’idée que ce sont les étudiants qui parlent pour eux-mêmes, par eux-mêmes. Notre objectif est d’essayer d’améliorer les choses de manière légale à l’échelle nationale. Le porte-parolat fait partie de nos valeurs et de notre mission, mais nous sommes apolitique.

Les chiffres clés

- La FÉDÉEH est présente dans 21 établissements de 14 académies
- 55 bourses délivrées à des étudiants handicapés par la fédération
- Plus de 700 membres avec une hausse de 40% en 2014

Autre article écrit par Alexandra Luthereau

Du porte-à-porte pour améliorer le quotidien des habitants des quartiers populaires

66   Née en 2010, l’association Voisin Malin délivre aux résidents des quartiers populaires...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.