Pour Jacques Séguéla, « vieux, c’est mieux ! »

© AFP Photo

A 82 ans, il est plus qu’en pleine forme. Entouré par un bon nombre de prix remporté par la grande agence de publicité Havas, Jacques Séguéla est un homme enjoué, tutoyant directement et allant droit au but. Comme un chef d’orchestre, il aligne une à une chacune de ses réflexions. Mais sur quel sujet ? Celui des seniors, et de leur place dans les moyens de communication moderne, notamment la pub. En guise d’introduction, il lance sa punchline « vieux, c’est mieux » avec un sourire.

Fils de pub ou désormais peut-être un de ses pères, il pense de temps à autre à la retraite mais rêve surtout d’être le premier publicitaire centenaire en activité. « Moi j’appelle cette génération, la génération dorée, parce que c’est celle de la plénitude », explique-t-il, en buvant une tasse de thé. « Le vieillissement, c’est 30% dans les jambes et 70% dans la tête. On ne le dit pas assez dans la pub notamment mais les médias n’exaltent pas non plus tellement la vieillesse. C’est un mot qui fait peur à tout le monde. Je pense qu’après 60 ans, il y a une prise de conscience de soi-même. On a une partie de sa vie derrière soi, sa vie professionnelle est pratiquement faite ou enfin le chemin est tracé même si certains redémarrent tout à cet âge-là. (…) Je crois que jusqu’à 60 ans, on ne s’est pas encore constitué, on ne sait pas encore qui on est et tout d’un coup, les choses se figent. C’est à ce moment-là qu’il faut préparer, et c’est ce terrain que doit exploiter la publicité »

« Plus le produit vieillit, plus il faut soigner l’emballage »

Un terrain encore peu exploité mais dont le leitmotiv pour ce professionnel de la pub doit être « vieillir jeune ». Cependant, il prévient, « ce n’est surtout pas cultiver le jeunisme mais ce n’est pas non plus assumer une fin de vie. C’est vraiment une sorte de culture physique des neurones, du corps et de l’âme, tout en assumant ta vieillesse. La règle de la publicité, c’est que plus le produit vieillit, plus il faut soigner l’emballage »…

Retrouvez l’intégralité de ce portrait dans notre dossier interactif Vieillir en 2016, c’est grave ? disponible sur la boutique en ligne de respectmag.com.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Article2 Article3 Article6

Les seniors sont-ils trop jeunes pour être vieux ?

Emploi : l’expérience discriminée ?

Economie, santé, bien-être… quel podium pour la France ?

Article4 Article5 Article8

Les seniors font de la résistance

L’entraide n’a pas d’âge

Quel futur pour les seniors ?


Autre article écrit par Roxanne D'Arco

L’Histoire, arme de destruction massive contre les préjugés ?

86  Depuis toujours, rappeler les moments-clés d’hier ou soixante ans auparavant est une...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.