Serge Guérin : « Un senior est toujours un acteur social »

© AFP Photo

Ceci est un extrait tiré de notre dossier interactif Vieillir en 2016, c’est grave ? 

Le senior serait oisif, riche, impotent, dépendant, seul et sans vie affective et sexuelle… Serge Guérin, sociologue, spécialiste des questions liées au vieillissement, s’est attelé à déconstruire ces stéréotypes dans son livre 10 idées à combattre à propos des seniors (publié en mars 2015 par les éditions Michalon). Il nous explique comment les seniors peuvent être une opportunité.

Avant toute chose, quel terme est le plus approprié pour désigner les plus de 60 ans : vieux, senior, personne âgée, troisième âge… ?
Mal nommer les choses c’est ajouter de la confusion. Par ailleurs, il faut croire que nous sommes mal à l’aise avec l’âge. Il est difficile de nommer cet âge. Pour ce qui est des termes en tant que tel, senior est un terme générique qui fait référence à l’expérience. Silver, permet de dire que la personne âgée n’est pas une charge mais aussi un levier de transformation économique, social et culturel. Il faut aussi comprendre que les plus de 60 ans ne sont pas une catégorie homogène, ce n’est pas la même chose d’avoir 65 ans et 95, de vivre seul ou en couple, dans une grande métropole ou dans la France périphérique, d’avoir des revenus importants ou le seul minimum vieillesse…

Pourquoi les préjugés sur les vieux sont-ils si nombreux (économie, pouvoir d’achat, loisirs, appétence aux nouvelles technologies, sexualité…) et si ancrés ?
Aujourd’hui l’âgisme reste très présent. La jeunesse est associée au changement, au mouvement, à l’énergie… quand le vieillissement est connoté négativement. Pourtant prendre de l’âge fait partie de l’évolution de la vie. Et vieillir ce n’est pas seulement le déclin, la maladie, l’inactivité mais aussi créer, désirer, pratiquer, consommer, agir… Un senior est toujours un acteur social. On dit d’une personne à la retraite qu’elle est inactive alors qu’en fait beaucoup de ces soit-disants inactifs sont très actifs dans le tissu associatif par exemple.

Plus que déconstruire des préjugés, votre livre invite à changer de paradigme : passez du soin au care, pensez les seniors comme une opportunité et une richesse plutôt qu’un fardeau, la dépendance comme un potentiel d’innovation et d’emplois … Est-ce là le message principal de votre livre « Silver génération : 10 idées reçues à combattre à propos des seniors » ?
Finalement, en jouant sur les mots, je dirais qu’il faudrait rajeunir le regard sur l’âge. Une personne de 60 ans aujourd’hui n’a rien à voir avec une personne de 60 ans d’il y a 30 ans. Nous avons complètement changé et pourtant notre regard sur l’âge n’a pas changé. Aujourd’hui, d’un coup, à partir de 60 ans on se retrouve en 1915. Renouveler nos représentations est important d’un point de vue spirituel et philosophique. Il est nécessaire de comprendre que l’avancée en âge peut être une opportunité économique avec ce qu’on appelle la silver économie, une aubaine sociale par l’engagement des seniors dans l’associatif, les solidarités de proximité. Le tiers des maires, en particulier dans les petites bourgades sont des personnes à la retraite qui contribuent à dynamiser le territoire. Ce nécessaire changement de regard est dans notre intérêt à tous puisque les seniors sont de plus en plus nombreux. Depuis fin 2015, pour la première fois, les plus de 60 ans sont plus nombreux que les moins de 20 ans. Et aujourd’hui une personne de plus de 60 ans a devant elle, 25 ou 30 années de belles années. Dans cette optique, ils construisent leur avenir au même titre qu’un trentenaire.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Serge Guérin dans notre dossier interactif Vieillir en 2016, c’est grave ?

VOUS AIMEREZ AUSSI

Article2 Article3 Article6

Les seniors sont-ils trop jeunes pour être vieux ?

Emploi : l’expérience discriminée ?

Economie, santé, bien-être… quel podium pour la France ?

Article4 Article5 Article8

Les seniors font de la résistance

L’entraide n’a pas d’âge

Quel futur pour les seniors ?


Autre article écrit par Alexandra Luthereau

Serge Guérin : « Un senior est toujours un acteur social »

40   Ceci est un extrait tiré de notre dossier interactif Vieillir en 2016,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.