“Agression antisémite à Marseille : amis de toutes confessions, unissons-nous” par Asif Arif

Attentats de Paris : l'union sacrée des religions/ CREDIT : AFP PHOTO/ THOMAS COEX
© AFP Photo / Thomas Coex

En réaction à l’agression antisémite qui a eu lieu à Marseille le 11 janvier, Asif Arif a rédigé une tribune dans laquelle il enjoint les croyants à s’unir et propose d’établir un traité de Marseille à l’image du traité de Médine.

Daech a encore frappé mais cette fois-ci de façon rampante. Un enseignant juif à l’Institut franco-hébraïque de la Source a été victime d’une agression antisémite à coups de machette. Il a réussi à  se protéger grâce à son livre religieux, la Torah. L’auteur de cette agression se revendique de Daech et affirme sa volonté de tuer.

Torah, Coran, Bible : les livres religieux sont notre protection

Le symbole est toutefois fort et s’est imprimé dans mon esprit. Le livre qui a permis à cet enseignant de se protéger est rien d’autre que la Torah. Cela aurait très bien pu être un Coran ou une Bible. Le symbole est omniprésent puisque quelque soit le culte que Daech souhaite attaquer, ce sont les livres religieux de ce propre culte qui se retournent  contre lui. Pour les musulmans, la Torah a toute son importance en ce que le Coran lui-même affirme que ce livre contient de la lumière (Noor).

Evidemment, Daech veut nous diviser et garantir son succès en Occident à travers l’éclatement de la population, des guerres interreligieuses. Mais la force de la France a toujours été notre union. Et la force du  fait religieux en France porte également ce même nom d’union. Daech qui  clame haut et fort que le Coran est sa source a oublié plusieurs notions fondamentales, qui démontrent encore une fois, la trahison intellectuelle de ce mouvement.

D’abord, Daech porte atteinte à l’enseignement de la protection des  lieux de culte ainsi que des croyants qui n’ont jamais agressé personne et qui vivent leur vie en toute justice et amitié. Ensuite, bon nombre d’enseignements du Prophète de l’islam ont été ici oublié.

Daech a oublié la valeur qu’avait un enseignant aux yeux du Prophète de  l’islam. Même pour pardonner un assassin, le Prophète de l’islam lui a enjoint d’enseigner à lire et à écrire à plusieurs enfants. L’enseignement occupe une place fondamentale dans la religion qu’est  l’islam, cette même religion qui a débuté avec la révélation enjoignant au Prophète de l’islam de “Lire au nom de Son Seigneur”.

Traité de Médine, Traité de Marseille ?

Je veux dire à mes amis Juifs qu’il ne faut pas oublier que lorsque le  Prophète de l’islam avait été nommé chef de Médine par les autres  habitants à l’unanimité, il a toujours respecté les droits des  citoyens, à commencer par ceux des tribus juives.

En revanche, il avait établi dans le Traité que si la ville de Médine était attaquée, Juifs et Musulmans devaient la défendre ensemble. Pourquoi ne pas établir un Traité de Marseille ? Pourquoi ne pas dire notre force dans la condamnation des actes qui ont traversé la communauté musulmane tout comme ceux qui ont traversé la communauté juive ?

S’il existe encore des barrières, les enseignements de Moïse pour les uns, Muhammad pour les autres, devraient les faire tomber. Nous devons dire et redire à la population française que le problème n’est pas l’islam. Le problème vient d’une idéologie mortifère qui ne peut pas  trouver son fondement dans une quelconque religion. En tant  qu’individus appartenant aux religions abrahamiques, nous avons une obligation positive d’assurer la paix dans la société dans laquelle nous vivons. Essayons de bâtir cette paix sociale ensemble.

Asif Arif est avocat au Barreau de Paris et chargé d’enseignement à l’Université Paris Dauphine. Il intervient ponctuellement en «  libertés publiques » à l’Ascencia Business School. Il milite depuis plusieurs années en faveur des minorités religieuses. Asif Arif est l’auteur de « L’Ahmaddiyya : un Islam interdit. »

Les propos des auteurs n’engagent pas la rédaction.


Autre article écrit par Contributeur Respect Mag

L’action de groupe, un combat historique contre les discriminations ! par Razzy Hammadi

49   « Ce qui constitue la vraie démocratie, disait Gambetta, ce n’est pas...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.