Accessibilité : la loi du 11 février 2005 n’est « pas vraiment » un échec pour Ségolène Neuville

© Aurélien Pic

Encore peu connue du grand public, Ségolène Neuville est secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. En poste depuis avril 2014, la politicienne a échangé avec Respect Mag, dix après le vote de la loi sur l’accessibilité.

Pouvez-vous rappeler à nos lecteurs ce qu’est la loi du 11 février 2005 ?
C’est une loi qui vise à ouvrir la société aux personnes handicapées, à faire en sorte qu’elles y aient leur place. Cette loi marque un tournant dans la politique du handicap de la France. Jusque-là, les textes réservaient aux personnes handicapées un traitement compassionnel. La loi de 2005, elle, leur donne de nouveaux droits.

Pourquoi est-ce un échec ?
On ne peut pas vraiment parler d’échec. Comme je l’évoquais à l’instant, elle a ouvert des droits spécifiques pour les personnes handicapées. Elle a reconnu, par exemple le handicap psychique et créé les Maisons départementales des Personnes handicapées (MDPH). Elle a aussi permis d’inscrire le principe d’accessibilité universelle dans la loi. Les personnes handicapées et les associations qui les représentent utilisent souvent cette formule pour expliquer ce que ce principe signifie : c’est le droit donné à tous d’accéder à tout.
Il se décline en termes d’accessibilité à l’école ou encore à la consommation. On pense spontanément sur ce sujet à l’accessibilité des boulangeries et des supermarchés, mais la réalité de notre époque commande de penser aussi à la vente en ligne…

Quelles sont les priorités du gouvernement concernant l’accessibilité ?
La feuille de route partagée par le gouvernement comporte quatre axes : la jeunesse, l’emploi, l’accessibilité universelle et l’accès aux soins. Nous avançons de front sur tous ces axes.
Le Président de la République, lors de la Conférence nationale du handicap de décembre dernier, a ouvert un nouveau chantier : celui de la simplification des démarches que les personnes handicapées sont amenées à entreprendre au quotidien.

Ceci était un extrait de l’interview de Ségolène Neuville, tiré de l’édition collector de Respect mag “Les 100 actus 2015, qui nous ont divisés ou rassemblés”. Dans ce numéro spécial, la rédaction revient sous forme chronologique sur les temps forts et les personnalités du mieux vivre ensemble et de la diversité, qui ont marqué cette année.

Témoignages de :
edition_collector_respect_mag

  • Corinne Rey dite “Coco”, dessinatrice pour Charlie Hebdo,
  • Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris et ancien président du Conseil français du culte musulman (CFCM),
  • Franck Keller, conseiller municipal de Neuilly-sur-seine ayant obtenu le prix du “macho de l’année”,
  • Christophe Beaugrand, animateur télé,
  • Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France,
  • Anne Hidalgo, maire de Paris,
  • Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées,
  • Bruno Le Maire, député de l’Eure,
  • Jacques Attali, président de l’ONG Positive Planet,
  • Esther Benbassa, sénatrice du Val-de-Marne,
  • Guillaume Bats, humoriste
  • et Alain Gresh, rédacteur en chef de la revue Orient XXI.

Pour en savoir plus, Respect mag vous offre la possibilité de feuilleter son magazine ici.

L’édition collector Respect mag est en vente sur notre boutique en ligne et en kiosque !

 


Autre article de Roxanne D'Arco

Au pair : les mamies se lancent dans l’affaire !

44   Tout le monde connait le concept des jeunes filles au pair, qui...
Lire la suite

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.