Jacques Attali : « si nous nous fermons, nous décrocherons très vite »

© AFP Photo / Fred Dufour

Président de l’ONG Positive Planet, Jacques Attali en est convaincu : la France a intérêt à « bien » accueillir les migrants qui frappent à sa porte. Pourquoi, comment ? L’essayiste, s’explique.

Vous avez dénoncé le fait que la France n’accueille « pas bien » les migrants. Pourquoi y a-t-il eu si peu d’engagement en France au plus fort de la crise des migrants ?
Des migrants, il y en a 200 000 par an. La France fait ce qu’elle peut. Mais, en même temps, comme elle n’a pas de tradition d’accueil facile – car elle a choisi d’être un pays agricole et non pas maritime. Culturellement, elle est moins ouverte aux étrangers. Ce qui est idiot, car son peuple est constitué d’étrangers. Toute son histoire est ainsi faite. Elle a toujours été réticente. Elle a expulsé les Juifs, puis les protestants. Il y a une tradition de méfiance qui lui est néfaste. A chaque fois que la France a expulsé les étrangers, cela a été très mauvais pour elle.

Pourquoi la France est-elle moins généreuse que l’Allemagne ?
D’abord, l’Allemagne a beaucoup à se faire pardonner. L’Allemagne a une histoire épouvantable à l’égard des étrangers. Ensuite, et là c’est conjoncturel, l’Allemagne a un problème démographique.

Dans un entretien accordé à France 2, en octobre, vous avez expliqué : « Si nous nous replions sur nous-mêmes, nous sommes morts. » C’est-à-dire ?
Nous sommes morts dans le sens où nous allons nous suicider. Démographiquement, culturellement, économiquement. Le monde de sept milliards de personnes a beaucoup de choses à apporter aux uns et aux autres. Et si nous nous fermons et que nous n’écoutons pas les autres, nous décrocherons très vite. Et nous serons comme un coureur cycliste qui sort du peloton.

Ceci était un extrait de l’interview de Jacques Attali, tiré de l’édition collector de Respect mag “Les 100 actus 2015, qui nous ont divisés ou rassemblés”. Dans ce numéro spécial, la rédaction revient sous forme chronologique sur les temps forts et les personnalités du mieux vivre ensemble et de la diversité, qui ont marqué cette année.

Témoignages de :
edition_collector_respect_mag

  • Corinne Rey dite “Coco”, dessinatrice pour Charlie Hebdo,
  • Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris et ancien président du Conseil français du culte musulman (CFCM),
  • Franck Keller, conseiller municipal de Neuilly-sur-seine ayant obtenu le prix du “macho de l’année”,
  • Christophe Beaugrand, animateur télé,
  • Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France,
  • Anne Hidalgo, maire de Paris,
  • Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées,
  • Bruno Le Maire, député de l’Eure,
  • Jacques Attali, président de l’ONG Positive Planet,
  • Esther Benbassa, sénatrice du Val-de-Marne,
  • Guillaume Bats, humoriste
  • et Alain Gresh, rédacteur en chef de la revue Orient XXI.

Pour en savoir plus, Respect mag vous offre la possibilité de feuilleter son magazine ici.

L’édition collector Respect mag est en vente sur notre boutique en ligne et en kiosque !


Autre article écrit par Philippe Lesaffre

Jacques Attali : « si nous nous fermons, nous décrocherons très vite »

 3  Président de l’ONG Positive Planet, Jacques Attali en est convaincu : la...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.