Combien de demandes d’asile en France ?

© AFP Photo / Nikolay Doychinov

Combien de migrants ont-ils voulu trouver refuge en France en 2015 ? La France s’est-elle montrée généreuse ?

Le lundi 7 septembre, François Hollande a annoncé que la France doit accueillir, en deux ans, 24 000 nouveaux migrants (principalement syriens, érythréens et irakiens). L’Hexagone avait déjà annoncé s’apprêter à recevoir 9 000 migrants en juillet. Cela fait suite à la décision des Vingt-Huit de répartir 120 000 personnes entre les différents pays en vue de soulager les nations se trouvant aux frontières européennes, comme la Grèce et l’Italie.

Si l’an dernier, un peu moins de 15 000 demandes d’asile (pour qu’un migrant devienne « réfugié ») avaient été acceptées (22 % des dossiers), le nombre de demandeurs d’asile ne devraient pas augmenter en 2015. Il y en a eu 64 000 entre mars 2014 et mars 2015. Et entre janvier et juillet 2015, près de 38 000 migrants ont demandé la protection de la France, rapporte lacroix.com.

Les Français peu généreux ?

55 % des Français, interrogés début septembre par Odoxa, pour Le Parisien, se déclarent opposés à ce que la France assouplisse les conditions d’octroi du statut de réfugié aux migrants, notamment syriens, comme l’a fait l’Allemagne.

Les migrants économiques, une chance pour la France ?

Selon Emmanuelle Auriol, économiste à la Toulouse school of economics, interrogée sur France Culture, « 70 % de la croissance de la population active dans la zone européenne sont dus aux migrants. » Et de poursuivre : « Ils sont jeunes, en bonne santé, n’ont pas d’enfants, travaillent, paient des taxes. Ils ont tendance à favoriser la croissance, car ils remplissent des tâches que les gens ne veulent pas faire. » En juin dernier, trois économistes avaient publié une étude qui allait dans le même sens : l’immigration contribuait à la performance économique de la France.

« L’immigration ne réduit pas le revenu moyen des Français », précise, au Figaro, l’un des trois auteurs, le chercheur à la Sorbonne Dramane Coulibaly. L’OCDE, se basant sur une enquête entre 2001 et 2011, souligne que les immigrés représentent 15 % des entrées en emploi dans les secteurs en croissance (sciences et technologies) et 28 % au sein des métiers en décroissance, comme l’artisanat.

Découvrez notre dossier “bilan 2015 de l’info diversité : l’année de tous les débats”

chapitre-handicap2 chapitre-homophobie3 chapitre-inégalités4

Handicap : quel bilan pour l’accessibilité ?

L’homophobie est-elle en voie de disparition ?

Inégalités Femmes-Hommes : le combat continue

chapitre-religions6 chapitre-expression6 chapitre-attentats7

Religions : bientôt l’union sacrée ?

La liberté d’expression est-elle menacée

L’impact des attentats sur le vivre-ensemble


Autre article écrit par Philippe Lesaffre

Un miraud dans le cockpit

82   Depuis sa naissance, Franck Bouilloux est non-voyant. Malgré son handicap, il se...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.