Migrants : une réponse « européenne », selon Manuel Valls

Migrants Calais
© AFP Photo / François Lo Presti

Dans le cadre d’un déplacement à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) le Premier ministre Manuel Valls a été interrogé sur les critiques de Marine Le Pen contre la politique du gouvernement en matière d’immigration.

“La différence entre Marine Le Pen et moi, c’est que je gouverne. Il vaut mieux qu’elle ne gouverne pas. Le projet qu’elle a pour la France est profondément anti-national”, a répondu le Premier ministre, lors d’une visite de soutien au candidat PS aux élections régionales en Paca Christophe Castaner.

“Une situation « terrible » 

En matière d’immigration “il faut des règles: ceux qui sont en situation irrégulière doivent être reconduits à la frontière. Les migrants qui sont là sont très nombreux. Ces derniers mois, le chiffre publié sur les morts (2.000, ndlr) est terrible”, a-t-il ajouté. “La solution est d’abord en Afrique avec la résolution des conflits (…) Elle est d’abord européenne. Il faut une organisation de nos frontières. C’est vrai à Vintimille avec l’Italie. C’est vrai avec la Grande-Bretagne”.

Les chiffres de l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) corroborent les propos du Premier ministre :

Migrants disparus - crédit OIM

Quant aux centres d’accueils des migrants, qu’ils soient gérés par des collectivités ou des associations “ce ne peut pas être une solution durable”, a estimé Manuel Valls.
“Ce n’est pas une bonne chose pour ceux qui s’y trouvent mais nous ne pouvons pas accueillir plus que ce qui est possible. Donc il y aura des reconduites à la frontière”, a-t-il répété.
Le Secours Catholique met en lumière, quant à lui, l’identité, l’origine et la situation des migrants de Calais dans un rapport :

Qui sont les migrants de Calais ?

Et de son côté, le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve s’est exprimé sur la situation des migrants à Calais : “A Calais, il faut de l’humanité et de la clarté. Mon itw dans @LaCroixCom de demain http://t.co/YIwpKS2p4X ”

— Bernard Cazeneuve (@BCazeneuve) 3 Août 2015

© 2015 AFP


Autre article de Mounir Belhidaoui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.