Wattabottles : le rap version tamoule

22 Mai, 2010
Par: Réjane Ereau

Srik, Swamy et Adhi vivent à Madras, au sud-est de l'Inde. MC du groupe rap Wattabottles, ils versent leur flow en tamoul, anglais et hindi. Interview de Srik, porte-parole de la bande, sur sa vision du hip hop... version tamoule.

Le hip hop pour vous ?

C'est un moyen de nous échapper de la ville quotidienne et d'exprimer nos pensées sur n'importe quel aspect de notre quotidien. Nous sommes tous étudiants ingénieurs. Le hip hop est à la fois un loisir et... une source complémentaire de revenus !

Comment avez-vous découvert le hip hop ? Qu'est-ce qui vous a plu ? 

J'ai grandi en écoutant Eminem et 50 Cent. Mes goûts se sont ensuite orientés vers des groupes old school comme Common Sense, The Roots,  A Tribe Called Quest, etc . En écoutant ces chansons, je savais que c'était ce que je voulais faire de ma vie. J'ai rencontré ensuite des gens qui partageaient mon intérêt, et Wattabottles est né !

Quels artistes vous ont influencés ?

La liste est sans fin ! Côté rap anglo-saxon, outre ceux précédemment cités, j'ajouterais Brand Nubian, Wu tang Clan, De La Soul, Bone Thugs N Harmony, Arrested Development, Blackstar, Ol Dirty Bastard, Lazarus, PNOX Crew. Côté hip hop tamoul : Yogi B n Natchatra, Lock Up, The keys, Krishan Maheson , Arun Poovarasan, BoomerangX , Suresh Da Wun , Sujeet G Chakrasonic , Psycomantra.

Facile d'être un artiste hip hop en Inde ?

C'est facile partout dans le monde ! T'as juste besoin de rythmes et d'un micro. Le problème, c'est d'obtenir une visibilité. Le meilleur moyen, ici, c'est de travailler pour le cinéma... On s'y est mis !

Est-ce une "nouvelle voix" dans le paysage musical indien ? Et particulièrement une voix du sud de l'Inde ?

Je dirais que c'est une alternative.. . Mais ce n'est pas si nouveau : la première chanson rap date du début des années 90 - Petta Rap, composée par AR.Rahman pour un film tamoul nommé Kathalan. AR Rahman étant de Madras, on peut dire que le rap indien a commencé dans le sud... On est très attachés à nos racines.

Y a-t-il une école tamoule dans le rap ?

Oui, le hip hop tamoul est un genre nouveau, qui ne cesse de gagne en popularité auprès notamment de la diaspora indienne et srilankaise de Malaisie et d'Europe. Pour l'instant, ses bases en Inde ne sont pas fermes... mais c'est notre boulot ! Le rap ici est encore underground... mais je te promets que d'ici quelques années, on aura une culture hip hop super dynamique.

Dans quelle mesure votre rap est-il indien ?

Il l'est à 100% et on en est fiers ! Les textes sont centrés sur la vie en Inde. On utilise parfois des instruments indiens. Et la plupart de nos chanson sont en tamoul. Le tamoul est une des plus vieilles langues indiennes.

Quels messages souhaitez-vous transmettre ?

Notre but est de représenter la jeunesse indienne, et quiconque traverse les péripéties de la vie. On n'est pas du genre bling bling, on essaie juste d'être nous-mêmes dans notre musique. Le hip hop te dit juste d'être toi-même !

Le rap en Inde est-il porté par la jeunesse défavorisée ?

Non, ce n'est pas comme aux USA. Ici, ce sont plutôt des jeunes de classe moyenne ou aisée. Seuls eux ont accès à la culture.

Vous pourriez en vivre ? 

Ici aucun rappeur ne vit de sa musique pour l'instant ! On gagne de l'argent grâce aux shows et aux chansons de films, mais pas assez pour lâcher nos études ou nos jobs.

Propos recueillis par Réjane Ereau - Photo : Cécile Cellerier

 

 

Rejoins Respect Mag

Visitez le Facebook de Respect Mag Visitez le Twitter de Respect Mag
Respect Mag - Membre du Groupe SOS Les médias du Groupe SOS Radio Raje Raje sur Facebook Raje sur Twitter UP UP sur Facebook UP sur Twitter

Respect Mag est disponible en téléchargement gratuit sur lekiosk.fr