À Paris, la compagnie Tamèrantong met en scène les Tsiganes

Crédits : Laure Gilquin

La compagnie Tamèrantong présente un joli conte itinérant sur la migration. Son nom ? La Tsigane de Lord Stanley, un récit féérico-romantique abordant un sujet qui est, quant à lui, social voire politique. 

Déconstruire le rejet et le mépris dont sont victimes les tsiganes, les gens du voyage, les migrants. Tel est le projet de La Tsigane de Lord Stanley, une pièce réfléchie et conçue par la compagnie Tamèrantong, basée à Paris. Son histoire est un conte, celle de bohémiens s’installant dans le domaine d’un aristocrate du nom de Lord Stanley. Au milieu de cette joyeuse troupe lumineuse et vivante, une histoire d’amour entre Lord Stanley et Anatillia, qui verra le gentleman anglais s’opposer à la police venue déloger les nomades.

À Paris comme ailleurs, ils sont partout chez eux

C’est, au travers de cette pièce, un pur et véritable hommage fait aux migrants, réfugiés, âmes errantes inscrites dans un chemin éternel. Interprétée par 24 gadgitos (petits non-tsiganes)* de Saint-Denis (93), cette épopée jubilatoire a été jouée plus d’une soixantaine de fois, partout en France : MPAA, Théâtre la Belle Étoile, la Maison des métallos (Paris 11ème), Théâtre du Briançonnais, Festival de Marne, Scène nationale de Sénart, Scène conventionnée de Vesoul, Théâtre National de Nice, Centre d’art Ramdam… et même en Slovaquie (en avril dernier), dans les théâtres de Prešov, Kežmarok et Bratislava mais aussi au cœur de bidonvilles Rroms.

La troupe poursuit sa route avec la clôture du Festival Ô 4 vents, le 2 juin prochain à 19h30 à la Halle des Blancs Manteaux.

Info réservation : 01 71 28 70 10

Le site du Festival
La billetterie se trouve via ce lien 

Ainsi qu’à la rentrée 2018 :
Au Théâtre Gérard-Philipe, le 6 octobre 2018 à 20h30, Saint-Denis.
À la MPAA Saint-Germain,
Jeudi 13 décembre : 9h30 et 14h
Vendredi 14 décembre : 14h et 19h30
Samedi 15 décembre : 18h

La bande-annonce :

* « gadjo / gadji au féminin / gadjé au pluriel » est le nom donné par les tsiganes à toute personne n’étant pas tsigane


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

À Strasbourg, une publicité qui fait du bien à la diversité

    Un jeune réalisateur de 20 a tourné un clip pour célébrer la...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.