Éditorial : Esprit laïc, es-tu là ?

Crédits : DR

Dans notre éditorial hebdomadaire, on se pose la question de savoir si les débats perpétuels concernant la laïcité vont faire leur grand retour dans le débat public. On pointe aussi du doigt une une d’un goût douteux sur les colonies…

Ce grand week-end aura été l’occasion, à Perpignan notamment, d’alimenter un énième débat sur les prières de rue. En effet, la place Gambetta de cette (charmante) cité du Sud fut pointée du doigt, sur Twitter au moins, pour avoir organisé une procession catholique à l’occasion de Pâques qui, rappelons-le pour les plus jeunes d’entre nous, n’est pas uniquement la fête de la chocolatine (ou pain au chocolat, suivant notre dialecte régional). Où sont les élus, d’habitude prompts à dénoncer ce qu’ils appellent des « manifestations illégales » ? Sans doute en famille, n’ayant par ailleurs pas une connexion Internet suffisamment forte pour se rendre sur le réseau social aux gazouillis fortement politisés pour participer aux chamailleries tout en allégresse !

Désireux de rire, le goût nous est vite passé quand on a appris que les caissières et caissiers de l’enseigne de vêtements et de chaussures la Halle devaient « faire semblant d’oublier » les réductions auxquelles ont droit les clients. La direction du magasin, toujours partante pour une bonne blague entre collègues, a même envoyé un courriel pour dire à ces valeureuses caissières de s’excuser auprès des clients, détenteurs d’une carte de fidélité, lorsque ceux-ci s’apercevraient de cet « oubli volontaire ». Des consignes pour le moins directives qui nous rappelleraient presque, à des degrés divers naturellement, les conditions de travail des employés de certains magasins estampillés Lidl, mais aussi de tant d’autres.

Des colonies pas franchement positives

On a aussi cru à une belle blague de la part de nos confrères du magazine Valeurs Actuelles, qui ont cru bon de consacrer leur Une à la « vraie histoire » des colonies, « temps béni » qu’aurait sans doute apprécié Michel Sardou (qu’on salue). On s’imagine, dans l’esprit des journalistes du magazine, remettre ainsi certaines vérités au goût du jour.

Des vérités que n’auraient sûrement pas boudé d’autres lecteurs assidus de Respect mag, comme Jean-Marie Le Pen, Gérard Longuet ou même (hélas !) Marguerite Duras dans un petit livre écrit sous pseudonyme, et portant le nom pour le moins dénué d’équivoque d’Empire Français… livret dont elle a regretté l’écriture par la suite, il est vrai.

Il reste du chemin à faire pour la paix… mais ne perdons pas espoir !


Autre article écrit par Mounir Belhidaoui

HK : « On raconte autre chose que de la musique »

9   Il y a des sonorités politiques dans la belle musicalité d’HK. Le...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *