« Les vacances sont un droit, écrit dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948 »

Les vacances, un privilège pour une partie de la population française... C'est la raison pour laquelle des associations travaillent à l'accès des vacances pour tous, enfants et / ou personnes âgées. Crédit photo : Pixabay
Les vacances, un privilège pour une partie de la population française... Crédit photo : Pixabay

Selon une étude de 2014 de l’Observatoire des inégalités, un enfant sur quatre serait privé de vacances, faute de moyens. Pour d’autres personnes, il est aussi très difficile de partir : personnes âgées, handicapées, ouvriers… Pour permettre un accès aux vacances à tous, des associations comme «Les petits frères des Pauvres » se mobilisent et organisent des séjours pour redonner le sourire et le goût des congés. Léo, notre stagiaire de 4ème a posé quelques questions à Isabelle Sénécal, chargée de communication de la fondation.

 Parlez-moi de vos projets pour l’accès aux vacances…

Ce n’est pas un projet puisque nous organisons ces séjours depuis 1950, pour les personnes de plus de 50 ans, précaires ou isolées qui ne partent pas. On organise des séjours dans des maisons, de sept à dix jours avec des bénévoles. Le but est de créer une vraie ambiance de vacances, de passer du bon temps, de se reposer…

Certaines personnes ne veulent pas partir pendant plusieurs jours donc nous mettons aussi en place des animations à la journée.

Comment se passe un séjour pour les personnes âgées ?

Déjà, ils prennent du poids ! La raison principale est qu’étant seuls chez eux, ils n’ont pas envie de se préparer à manger… Là, ils repartent avec deux kilos en plus ! Certains recommencent à marcher, même si c’est avec une canne ou entraînés par les autres… Mais on s’adapte aux personnes pour que tout le monde en profite, même ceux en fauteuil roulant.

On s’adapte aux personnes pour que tout le monde en profite, même ceux en fauteuil roulant

Combien de personnes profitent de ces séjours ?

Cette année, pendant l’été, 2 730 personnes sont parties pendant six jours ; 2000 personnes ont profité des activités à la journée grâce à 2000 bénévoles.

Les personnes bénéficiant de ces vacances reviennent-elles chaque année ? Des liens se créent-ils ?

C’est ce que nous essayons de faire aussi, qu’il y ait une bonne ambiance et pour maintenir le lien, on organise des repas après le voyage. Ces séjours font partie de notre accompagnement pour sortir de l’isolement. Les vacances sont un droit qui est écrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et dans la loi de juillet 98 pour la lutte contre les exclusions.

Certaines de ces personnes ne sont pas parties en vacances depuis 15 ans

J’imagine que les participants sont ravis… Cela redonne-t-il le sourire à ceux qui se sentent isolés ?

Oui et c’est bien le but : certaines de ces personnes ne sont pas parties en vacances depuis 15 ans ! Elles arrivent repliées sur elles-mêmes. Au fur et à mesure du séjour, elles s’ouvrent parce qu’elles se sentent comme tout le monde, elles peuvent partir en vacances comme tous…

Propos recueillis par Léo Berakla


Autre article écrit par Contributeur Respect Mag

Gay Pride / Marche des fiertés : l’égalité, un combat toujours d’actualité pour Inter-LGBT

    A l’occasion de la Marche des fiertés qui s’est tenue samedi 27...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *