Présidentielle 2017 : Campagne détournée pour femmes révoltées

Les activistes du Collectif 52 font une campagne d'affichage sur les panneaux électoraux de la présidentielle 2017 le 6 Avril 2017 à Paris. Revendication et humour garantis. Crédit photo : Jacob Khrist
Les activistes du Collectif 52 font une campagne d'affichage sur les panneaux électoraux de la présidentielle 2017 le 6 Avril 2017 à Paris. Crédit photo : Jacob Khrist

PORTFOLIO – Le premier tour de l’élection présidentielle approche, et le collectif 52 en profite pour mettre en avant les revendications pour les droits des femmes en France. Résultat : une campagne d’affichage pleine d’humour, de provoc’ et de vérité !

Nous sommes à J-6 du premier tour de l’élection présidentielle, et depuis plusieurs jours, les féministes du collectif 52 s’invitent dans la campagne en occupant les panneaux électoraux des bureaux de votes à Paris et Marseille. Le but : « porter encore plus fortement son message aux candidats en impliquant chacune et chacun d’entre nous » sur la question des femmes« , peut-on lire dans leur communiqué, datant du 10 avril 2017. Pour elles, « les femmes représentent 52% et 53% des votants, leurs droits sont toujours et plus que jamais un sujet de premier plan. Nous sommes la majorité et nous sommes puissantes. Nous demandons aux candidats de se positionner clairement sur l’égalité femme/homme et d’agir concrètement pour l’émancipation des femmes« .

Une campagne pour les femmes

Leur moyen d’expression est simple. C’est le détournement des affiches des « gros » candidats de cette campagne, avec des messages forts :

Parce que seulement 26% de femmes siègent au parlement alors qu’elles représentent la majorité de la population, nous demandons à François Fillon à « la volonté de la parité ».
Parce que stopper les inégalités femme/homme c’est obtenir 26 % de croissance à l’échelle mondiale, nous demandons à Benoît Hamon de « faire des femmes le cœur de la France ».
Parce que les femmes gagnent 12,8% de moins que les hommes à compétences égales et jusqu’à 64% de moins en fin de carrière, nous demandons à Emmanuel Macron de se mettre « en marche vers l’égalité des salaires ».
Parce qu’en France une femme sur quatre se confronte au « délit de maternité » au cours de sa carrière professionnelle, nous demandons Jean-Luc Mélenchon de faire peser « La force des femmes ».
Parce que le fait d’être une femme ne fait pas de vous une alliée d’office pour leur émancipation, nous rappelons que NON Marine Le Pen n’est pas « la candidate des femmes » et que son parti se positionne systématiquement contre la progression de leurs droits.

Deux candidats face à face ! Jeu de regards. Le collectif 52 est en marche ! Crédit photo : Jacob Khrist
Campagne d’affichage du collectif 52 dans sur les panneaux d’affichages électoraux des presidentiels 2017 le 6 Avril 2017
Un monsieur regarde attentivement ce détournement d'affiche de la campagne. Crédit photo : Jacob Khrist
Campagne d’affichage du collectif 52 dans sur les panneaux d’affichages électoraux de la présidentielle 2017 le 6 Avril 2017. Crédit photo : Jacob Khrist
Le collectif 52 est en marche ! Un monsieur regarde attentivement ce détournement d'affiche de la campagne. Crédit photo : Jacob Khrist
Les activistes du Collectif 52 font une campagne d’affichage sur les panneaux électoraux des presidentiels 2017 le 6 Avril 2017 à Paris
Et il y a du sport ! Crédit photo : Collectif 52
Et il y a du sport ! Crédit photo : Collectif 52
Version Mélenchon. Crédit photo : Collectif 52
Version Mélenchon. Crédit photo : Collectif 52
Version Macron. Crédit photo : Collectif 52
Version Macron. Crédit photo : Collectif 52
Version Le Pen. Crédit photo : Collectif 52
Version Le Pen. Crédit photo : Collectif 52
Version Hamon. Crédit photo : Collectif 52
Version Hamon. Crédit photo : Collectif 52

Autre article écrit par Roxanne D'Arco

« J’ai compris pourquoi ma grand-mère faisait des stocks de nourriture… »

    Comment s’approprier une histoire de famille souvent douloureuse ? Telle la construction d’un...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *