Faites parler les images : retour sur les Sioux, tribu d’Amérique du Nord

Des guerriers, en 1900. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Des guerriers, en 1900. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection

Ces derniers mois, les médias ont beaucoup parlé des Sioux, notamment pour le projet de pipeline dans le Dakota, aux Etats-Unis. Retour en images sur cette tribu indienne.

La manifestation à Washington a fait beaucoup de bruit, en ce mois de mars. Malgré la tentative de Barack Obama de stopper le projet de pipeline dans le Dakota, le nouveau président Donald Trump a décidé de relancer ce projet, auquel s’opposent écologistes, citoyens lambda mais aussi les Sioux, appuyés par d’autres tribus. Respect mag vous propose une immersion en images auprès de ces Indiens des plaines, grâce aux archives de la New York Public Library.

Les Sioux, avant tout des chasseurs de bisons

D’après l’encyclopédie Universalis, « les Sioux (nom d’origine péjorative regroupant trois tribus qui se nomment elles-mêmes Dakota, Lakota et Nakota) appartiennent tous à la famille linguistique sioux, qui regroupe : les Assiniboin, les Crow, les Dakota, les Hidatsa, les Iowa, les Kansa, les Mandan, les Missouri, les Omaha, les Osage, les Oto et les Ponca. Les Sioux étaient avant tout des chasseurs de bisons. Certaines tribus de l’Est et du Sud cultivaient du maïs et récoltaient du riz sauvage. Avant l’introduction du cheval, en 1740, qui transforme leur vie, ils se servaient pour déplacer leur camp de chiens attelés à des travois. »

Depuis le XVIIème siècle, avec les premiers contacts avec les colons, les Sioux, comme les autres tribus ont connu différents épisodes, menant à la perte de la quasi totalité de leurs terres. Les derniers combats sont marqués par le massacre de Wounded Knee et la reddition des derniers combattants, le 15 janvier 1891. Pour autant, un mouvement indépendantiste tente d’émerger en 2007, quand les représentants lakotas ont rompu officiellement les traités signés avec les États-Unis, les considérant sans valeur pour avoir été violés maintes fois par ces derniers. Ils ont affirmé ainsi leur souveraineté sur les cinq États du Dakota du Nord, du Dakota du Sud, du Montana, du Nebraska et du Wyoming pour former la République Lakota.

Une photographie datant de 1906, représentant le Sioux American Horse (Cheval Américain, en français). Crédit photo : New York Public Library Digital Collections
Une photographie datant de 1906, représentant American Horse. Crédit photo : New York Public Library Digital Collections
Course aux chevaux des Indiens Siou, près du Fort Saint-Pierre. 1840-1843. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collections
Course aux chevaux des Indiens Sioux. 1840-1843. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collections
Portrait d'un Sioux du Dakota. Non daté. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collections
Portrait d’un Sioux du Dakota. Non daté. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collections
Portrait du chef Sioux Red Shirt, en 1879. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Portrait du chef Sioux Red Shirt, en 1879. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Portrait de Spotted Horse, chef Sioux, en 1898.Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Portrait de Spotted Horse, chef Sioux, en 1898.Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Tipis Sioux dans l'Indiana, au nord des Etats-Unis. Non daté. Portrait de Spotted Horse, chef Sioux, en 1898.Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Tipis Sioux dans l’Indiana, au nord des Etats-Unis. Non daté. Portrait de Spotted Horse, chef Sioux, en 1898.Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Représentation de la danse de la guerre, chez les Sioux, en 1850. Tipis Sioux dans l'Indiana, au nord des Etats-Unis. Non daté. Portrait de Spotted Horse, chef Sioux, en 1898.Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection
Représentation de la danse de la guerre, chez les Sioux, en 1850. Tipis Sioux dans l’Indiana, au nord des Etats-Unis. Non daté. Portrait de Spotted Horse, chef Sioux, en 1898.Photographie de trois jeunes Sioux, après leur arrivée à Carlisle, en 1892. Elle se déroule avant de se lancer dans les combats. Crédit photo : the New York Public Library Digital Collection

Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

Hors-case : de la bande-dessinée à l’art du dessin

    A l’occasion du 22ème Rendez-Vous de la bande-dessinée d’Amiens, la ville vous...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *