En Israël, un catalogue IKEA uniquement dédié aux hommes

Crédits : Wikimedia commons
Crédits : Wikimedia commons

La marque d’ameublement suédoise s’est une nouvelle illustrée en dédiant un catalogue à destination d’une communauté ultra-orthodoxe en Israël. Un fait qui en rappelle un autre. 

Souvenez-vous : en 2012, les magasins IKEA avaient supprimé les images représentant des femmes dans le catalogue destiné à l’Arabie Saoudite, dans une scène où une mère et son fils étaient dans une salle de bain. C’est la version suédoise du journal Metro qui avait révélée l’affaire dans sa une datée du 1er octobre de cette année. L’édition avait en effet mis en lumière une page d’un même catalogue IKEA, où on a vu que la femme était absente dans sa version saoudienne. Un procédé qui avait provoqué un véritable tollé, en Europe mais aussi aux Etats-Unis. Le géant suédois avait, à cet effet, avancé l’argument de l’adaptation de son marché aux contextes locaux, avec la culture qu’elles induisent. Une affaire qui, avec les années, fut noyée dans le flot des actualités.

Chassez le naturel

L'édition suédoise de Métro avait, dans une une, déclenché une polémique.
L’édition suédoise de Métro avait, dans une une, déclenché une polémique.

Mais, mercredi 15 février, le site de news israélien Yedioth Ahronoth a révélé qu’IKEA avait, pour conquérir l’ultra-orthodoxe communauté israélienne haredi, élaboré un catalogue ne représentant aucune femme. Le média, qui a publié une photo de ce catalogue où n’étaient alors représentés que des hommes, a critiqué « un monde imaginaire où des garçons sont élevés dans une société uniquement masculine ».

Ce catalogue papier « spécial haredi », communauté représentant 10 % de la communauté israélienne, ne concernait néanmoins pas le catalogue israélien qui est le même qu’en Europe.


Autre article écrit par Mounir Belhidaoui

À Paris, des rochers anti-migrants ?

    On peut voir à Paris, depuis le vendredi 10 février, de lourdes...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *